Aller au contenu principal
1983, dans les coulisses de "La chasse au trésor"

1983, dans les coulisses de "La chasse au trésor"

15 mars 1981. Antenne 2 diffuse pour la première fois le jeu d'aventure et de culture imaginé par Jacques Antoine. En 1983, à l'occasion de son tournage en Nouvelle-Calédonie, RFO filmait les coulisses du jeu. Retour sur ce divertissement culte qui passionna des millions de téléspectateurs.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.03.2021 - Mis à jour le 15.03.2021

1983, dans les coulisses de "La chasse au trésor"

15 mars 1981. Antenne 2 diffuse pour la première fois le jeu d'aventure et de culture imaginé par Jacques Antoine. En 1983, à l'occasion de son tournage en Nouvelle-Calédonie, RFO filmait les coulisses du jeu. Retour sur ce divertissement culte qui passionna des millions de téléspectateurs.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.03.2021 - Mis à jour le 15.03.2021
Coulisses de La chasse au trésor - 1983 - 05:37 - vidéo
 
Coulisses de La chasse au trésor - 1983 - 05:37 - vidéo
Le 15 mars 1981, Antenne 2 diffusait pour la première fois le jeu d'aventure et de culture imaginé par Jacques Antoine. En 1983, à l'occasion de son tournage en Nouvelle-Calédonie, RFO filmait les coulisses du jeu. Retour sur ce divertissement culte qui passionna des millions de téléspectateurs.

Le principe de l'émission est simple : deux candidats restés en studio à Paris déchiffrent les énigmes écrites, posées par les producteurs de l'émission Jacques Antoine et Claude Savarit et guident Philippe de Dieuleveult. Il est les bras et les jambes et parfois le casse-cou des candidats sur le terrain.  Tout comme l'animateur resté en studio, il ne connait pas les cachettes des énigmes. L'émission est diffusée chaque dimanche après-midi, à 18h00, sur Antenne 2, de 1981 à 1984. Elle dure 1 heure et est diffusée en direct ou dans les conditions du direct.

Cette semaine-là, le 9 décembre 1983, c'est la Calédonie qui sert de terrain de jeu à La Chasse au trésor. Les caméras du JT de RFO Nouvelle-Calédonie accompagnent l'équipe pendant le tournage de ce divertissement suivi par "100 millions de spectateurs dans le monde". Comme pour chaque émission, trois énigmes devront être découvertes par Philippe de Dieuleveult, le globe-trotter du jeu, guidé par un binôme de téléspectateurs. Les énigmes ont été concoctées par Luc Chevalier, conseillé sur l'émission "dont la préparation a duré quatre mois".

"C'est une folle aventure pendant une heure"

Le dispositif est toujours le même, Philippe de Dieuleveult, revêtu de sa combinaison rouge, se déplace en hélicoptère entre les différents lieux des énigmes, il est accompagné par un pilote et un technicien. Pour l'occasion un hélicoptère est présent, il transporte "une moto qui pourra être utile à Philippe de Dieuleveult". Le reportage montre la recherche des indices auprès de la population : "Un chef de tribu accepte de servir de guide et monte à bord d'un hélicoptère". A 20 000 km de là, dans un studio d'Antenne 2, deux candidats de nationalité suisse dialoguent en direct avec Philippe de Dieuleveult "mais sans voir les images, elles seront calées plus tard à Paris…"

Le producteur Claude Savarit est en liaison constante avec Paris, l'équipe sur le terrain et le Cessna (un avion qui assure la liaison sonore). Les candidats en difficulté ce jour-là ne trouveront le premier trésor qu'après 22 minutes, et de justesse la seconde énigme cachée à bord d'une épave. Ce qui énerve le producteur : "Vous avez vu, il y a une tension. C'est une folle aventure pendant une heure. Donc on est tous tendus pendant une heure. C'est l'aboutissement de 4 mois de travail, de négociations pas toujours faciles… et puis, c'est la magie du direct ! On travaille en direct. Y'a pas de montage. Cette émission dure une heure et elle s'enregistre pendant une heure. Alors déçu quand même car on avait deux candidats… qui n'étaient peut-être pas dans le coup. Il faut expliquer qu'il était minuit et demie à Paris quand on a commencé cette émission ici. Les candidats étaient peut-être fatigués… ils n'étaient pas dans le coup. Ils ont mis beaucoup trop de temps à réagir et Luc chevalier qui a préparé l'émission avec moi était aussi déçu. On avait tellement envie de montrer ce joyau ! On est tellement amoureux de la Nouvelle-Calédonie qu'on est un petit peu déçus."

"Ce n'est plus un quizz comme on dit en Amérique, c'est un "Game-show", un grand spectacle"

A son retour d'épreuve, Philippe de Dieuleveult est plus philosophe, lui savoure la joie de participer à ce jeu : "Il y a beaucoup de gens qui peuvent le faire. J'ai été choisi pour le faire, très bien, tant mieux pour moi"… après un repos bien mérité il était prévu qu'il reparte en Sicile, au Maroc, en Espagne, avant Cuba et les USA.

Mais le producteur ne cache pas sa fierté : "Cette émission devient de plus en plus une grande aventure. Ce n'est plus un quizz comme on dit en Amérique, c'est un "Game-show", un grand spectacle. C'est l'idée de Jacques Antoine, ce n'est plus de faire des petits jeux… La chasse au trésor, c'est un spectacle et de la culture." Ce qui explique sa frustration sur cet épisode : "Alors là, les candidats nous ont remis dans le cadre d'un petit jeu bébête et stupide. C'est dommage car Philippe avait envie de donner l'énergie qu'il a dans le ventre et là, il a été bridé par des gens qui ne sont pas des showmen."

Et Philippe de Dieuleveult donnait tout dans ce programme. A l'image de ce saut en parachute au-dessus de la baie de Saint Malo le 18 mars 1984. Un saut filmé grâce à l'ancêtre de la GoPro fixé sur le casque d'un second parachutiste. Un grand moment de frisson.

Les frissons étaient parfois involontaires, comme lorsque le casse-cou tombe et brise un indice d'une grande valeur historique…

Pour aller plus loin :

Face à vous : L'équipe de la chasse au trésor. Présentation par Jacques Antoine, le concepteur du programme de toute l'équipe de la chasse au trésor. Philippe Gildas, l'animateur en studio évoque le travail sur le terrain, la coordination de l'équipe, l'angoisse du jeu. Philippe de Dieuleveult explique son travail à bord de l'hélicoptère, son état d'esprit lors des missions "je n'ai pas peur, je m'amuse beaucoup". Jean-Hugues Noël et René Denis décrivent leur travail d'assistants. Claude Savarit décrit la réalisation de l'émission et la coordination entre Paris et le lieu choisi pour la chasse au trésor. Un court métrage présente l'équipe technique qui suit Philippe de Dieuleveult sur le terrain (caméra, son, liaison radio, radio relais). (8 juin 1981)

Côte d'Azur Actualités : Philippe de Dieuleveult en tournage dans le sud de la France. (12 juillet 1983)

Générique de l'émission. (mars 1984) 

6 août 1985, la mystérieuse disparition de Philippe de Dieuleveult. 6 août 1985, l’animateur vedette de "La chasse au Trésor" disparaît lors d'une expédition sur le fleuve Zaïre. Avec lui, six autres compagnons de rafting vont connaître son infortune. 35 ans après, le mystère plane toujours sur cette disparition. Simple accident, bavure militaire ou histoire d'espionnage, retour sur cette affaire. (Article)

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.