Aller au contenu principal
1980, Georges Duby explique le rôle des cathédrales dans la diffusion du savoir

1980, Georges Duby explique le rôle des cathédrales dans la diffusion du savoir

Arte diffuse ce samedi soir un documentaire consacré "Au temps des cathédrales". En 1980, Georges Duby expliquait en quoi l'essor des cathédrales était dû conjointement à l'essor économique et au développement de la vie intellectuelle.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.04.2020 - Mis à jour le 18.12.2020

1980, Georges Duby explique le rôle des cathédrales dans la diffusion du savoir

Arte diffuse ce samedi soir un documentaire consacré "Au temps des cathédrales". En 1980, Georges Duby expliquait en quoi l'essor des cathédrales était dû conjointement à l'essor économique et au développement de la vie intellectuelle.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.04.2020 - Mis à jour le 18.12.2020
 
Arte diffuse ce samedi soir un documentaire consacré "Au temps des cathédrales". En 1980, l'historien Georges Duby expliquait que l'essor des cathédrales dans le nord de la France à partir du XIIIe siècle était dû conjointement à l'essor économique et au développement de la vie intellectuelle des cités.

En effet, chaque cathédrale était flanquée d'une école : l'évêque avait pour mission principale de transmettre la parole de Dieu.

Écoutons Georges Duby : 

« L'éclosion de l'art des cathédrales est étonnamment rapide : Chartres est construite en 26 ans, Reims plus vite encore, entre 1213 et 1233. Tout cela s'explique par la vitalité de l'économie urbaine. Mais cela s'explique aussi par une autre croissance qui n'est pas dissociable de la première, la croissance du savoir. Toute cathédrale est flanquée d'une école et les plus vivantes sont autour des cathédrales du nord de la France. On enseignait dans le monastère. Mais l'école monastique était close, alors que l'école cathédrale est ouverte. La fonction de l'évêque est de répandre la parole de Dieu. Il a besoin d'aide pour prêcher avec lui, partout. Il a besoin d'ateliers pour former ses prédicateurs, donc de bons livres, donc de bons maîtres, qui sachent commenter ses livres. Et dans une société où il est chaque jour plus facile de voyager, on voit les aventuriers de l'intelligence se précipiter vers les meilleures écoles. Ces meilleures écoles se trouvent dans les lieux mêmes les chefs-d'oeuvre de l'art gothique : à Laon, à Chartres, à Paris surtout. Et je ne pense pas que ce soit un hasard, cette coïncidence avec les centres de recherche intellectuels et les foyers de la création artistique ». 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.