Aller au contenu principal
1979 : les Français souffrent de la hausse du prix de l'énergie

1979 : les Français souffrent de la hausse du prix de l'énergie

La hausse importante du prix de l'énergie, et en particulier du gaz, est l'une des mauvaises nouvelles de cet automne. Une hausse vertigineuse des prix qui n’est pas sans rappeler la situation qu’avaient connu les Français à la fin d’une décennie 1970 marquée par deux chocs pétroliers.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.10.2021
Hausse des charges locatives - 1979 - 04:52 - vidéo
 

La hausse importante du prix de l’énergie, et en particulier du gaz, est l’une des mauvaises nouvelles de la rentrée. Malgré le « bouclier tarifaire » mis en place par le gouvernement pour protéger les Français de l’explosion en cours sur les marchés mondiaux de l’énergie, la facture s’annonce salée pour ceux qui se chauffent au gaz. L’électricité augmentera elle aussi en février prochain. Une hausse vertigineuse des prix qui n’est pas sans rappeler la situation qu’avaient connu les Français à la fin d’une décennie 1970 marquée par deux chocs pétroliers.

Choc pétrolier

Le 19 septembre 1979, un reportage d’Antenne 2 illustrait la hausse vertigineuse des prix de l’énergie, qui était alors, pour un ménage sur deux, le fioul : « Le chauffage, c’est la dépense la plus lourde, 50% des charges pour un appartement, 80% pour une maison. Plus de la moitié des foyers se chauffent au fioul. Or, le fioul est de toutes les dépenses logement celle qui bat les records de hausse ». De 0,28 francs le litre avant la première crise d’octobre 1973, due à la guerre du Kippour, le prix du fioul augmentait de 60% suite à la crise au Proche-Orient, pour atteindre en 1979 1,21 francs le litre. 

Cette hausse vertigineuse se traduisait pour de nombreux foyers par des mesures drastiques, comme celle de devoir arbitrer entre le chauffage et l'alimentation. Exemple, avec ce couple de retraités, les Ralu, propriétaires d'un pavillon à Montreuil : « En 1968, nous nous chauffions au charbon. Et puis en 1968, nous avons décidé de nous mettre au fioul. Avec le fioul, je payais à l’époque 40% moins cher ». Mais comme nous l'avons vu, l'explosion des prix durant les années 1970 annulait complètement l'intérêt économique du fioul, et faisait même dire à Madame Ralu, souvent malade, qu'elle devait même privilégier les « huit mois de chauffage de l'appartement à la [qualité] de son alimentation », le « besoin de chaleur » étant le plus important. 

Pour tenter d'éviter le plus possible ces situations dramatiques aux Français, le Premier ministre annonçait le 30 septembre sur TF1 la mise en place d'un « bouclier tarifaire » : plusieurs mesures comme un chèque énergie supplémentaire de 100 euros pour les foyers les plus modestes, ou encore le gel des tarifs réglementés du gaz pour tout l'hiver, qui ne pourront pas dépasser ceux du mois d'octobre 2021.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.