Aller au contenu principal
1977 : Mikis Theodorakis présente l'hymne du PS, "Changer la vie"

1977 : Mikis Theodorakis présente l'hymne du PS, "Changer la vie"

Le compositeur grec Mikis Theodorakis est mort jeudi 2 septembre à l'âge de 96 ans. Il est notamment connu pour avoir écrit et composé l'ancien hymne du Parti socialiste, présenté en 1977.

Par Julien Boudisseau - Publié le 02.09.2021

1977 : Mikis Theodorakis présente l'hymne du PS, "Changer la vie"

Le compositeur grec Mikis Theodorakis est mort jeudi 2 septembre à l'âge de 96 ans. Il est notamment connu pour avoir écrit et composé l'ancien hymne du Parti socialiste, présenté en 1977.

Par Julien Boudisseau - Publié le 02.09.2021
Congres PS : theodorakis - 1977 - 02:19 - vidéo
 
Congres PS : theodorakis - 1977 - 02:19 - vidéo

Le compositeur grec Mikis Theodorakis, mort jeudi 2 septembre à l'âge de 96 ans, laisse derrière lui une oeuvre prolifique et engagée. S'il est devenu célèbre dans le monde entier avec la rengaine du film "Zorba le Grec" (1964), ce musicien est aussi connu, en France, pour avoir composé l'hymne du Parti socialiste, dévoilé en juin 1977.

C'est au congrès du PS à Nantes que "Changer la vie" est présenté aux militants. La chanson est interprétée par Herbert Pagani, le parolier, accompagné par un orchestre dirigé par Mikis Theodorakis lui-même. A l'époque, ce grand rassemblement s'ouvre dans un contexte favorable aux partis de gauche qui ont triomphé aux municipales de mars 1977. La gauche a remporté 155 des 221 villes de plus de 30.000 habitants. 

Au terme du congrès, Mikis Theodorakis (à la musique) et Herbert Pagani (pour les paroles) présentent donc "Changer la vie", un hymne commandé par François Mitterrand, à la tête du parti depuis 6 ans. Ce chant célèbre les idées réformistes du PS. La lutte contre les puissances de l'argent reste l'idée centrale ("libérer nos vies des chaînes de l'argent"). Mais désormais, les idées révolutionnaires et "les lendemains qui chantent" sont abandonnés au profit de l'idée de "changer la vie, ici et maintenant". Cet hymne apparaît comme une tentative d'alternative aux chants révolutionnaires traditionnels des partis de gauche ("L'Internationale", "Le Temps des cerises").

Honneur et symbole

Cette chanson permet également au PS de s'attacher les services de Mikis Theodorakis, compositeur alors internationalement reconnu et engagé. 

Dans la vidéo en tête de cet article, ce dernier raconte comment François Mitterrand lui a demandé de composer pour le PS et ce que représente cet hymne : "Quand François Mitterrand, il y a une année, m’a commandé cet hymne-là, j’étais très fier et très honoré ! Et je n’ai pas hésité parce que je crois que la musique c’est un langage, comme on dit, international. Donc j’ai fait une musique comme vous dites grecque, mais je crois que tout qui est très national est très international en même temps. Comme 'La Marseillaise', c’est un hymne international, n’est-ce pas ? (...) J’ai pensé aussi à ce symbole, n’est-ce pas, d’unir dans un hymne les cultures et surtout les luttes de deux peuples."

Congrès du PS, nouvel hymne
1977 - 01:44 - vidéo

Pour la petite histoire, "Changer la vie", c’est d’abord le titre donné au programme du Parti socialiste adopté en 1972. Soit 5 ans avant l'hymne. Dont voici ci-dessous les paroles : 

Les voix des femmes et les voix des hommes
Ont dû se taire beaucoup trop longtemps
Ne croyons plus aux lendemains qui chantent
Changeons la vie ici et maintenant
C’est aujourd’hui que l’avenir s’invente
Changeons la vie ici et maintenant

Prendre la parole
Décider nous-mêmes
Libérer nos vies des chaînes de l’argent
Écrire notre histoire à la première personne
Être enfin des hommes et non des instruments

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

Ne versons plus au nom de leur puissance
Notre sueur, nos larmes, notre sang
Les travailleurs travaillent pour la France
Pas au profit de quelques possédants
Pour partager les fruits de l’abondance

Changeons la vie ici et maintenant
Prendre la parole
Décider nous mêmes

Libérer nos vies des chaînes de l’argent
Faire du bonheur notre monnaie courante
Maîtriser la science et dominer le temps

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

Il nous faudra reprendre en main nos villes
Qui ne sont plus que des ghettos géants
Où le printemps n’a plus le droit d’asile
Où meurent les vieux, les arbres, les enfants
C’est dans nos propres murs qu’on nous exile

Changeons la vie ici et maintenant
Prendre la parole
Décider nous-mêmes

Libérer nos vies des fleuves de ciment
pour ne plus mourir de l’air que l’on respire
Et pour pouvoir vieillir auprès de nos enfants

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

Un siècle meurt, un millénaire commence
Plus de prisons, de cages et de camps
Tendons la rose rouge de l’espérance
Aux opprimés de tous les continents
L’histoire est là qui nous offre une chance

Changeons la vie ici et maintenant
Libérer la femme
Libérer l’école
Donner la parole aux frères émigrants

Ecrire notre histoire à la première personne
Être enfin des hommes et non des instruments

France socialiste puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.