Aller au contenu principal
1977 : l'engouement des Normands pour la piscine privée

1977 : l'engouement des Normands pour la piscine privée

La société française Desjoyaux, numéro 1 de la piscine privée en Europe, a conclu une année 2021 record. L'occasion de revenir sur les débuts de la passion française pour les piscines, avec un reportage en Basse Normandie.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.01.2022
 

Le constructeur français de piscines Desjoyaux, leader européen de son secteur, se porte à merveille. Le Monde rapporte dans un article publié mercredi 12 janvier qu'en 2021, la croissance a été « spectaculaire, en hausse de 40 % par rapport à l’exercice précédent, avec 13 121 bassins vendus et 160,9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le résultat net est à l’avenant, à 25,5 millions d’euros, contre 14 millions d’euros, en 2020, soit 82 % de mieux ».

Dans un article paru en juillet 2021, Le Monde évoquait déjà cette passion française de la piscine : « Avec trois millions de bassins existants (soit un pour 27 habitants), notre pays est le champion européen, loin devant l’Espagne et l’Italie, et le deuxième mondial, derrière les Etats-Unis. »

L'archive que nous présentons en tête d'article montre déjà cet engouement français pour les piscines. Le reportage concerne certes une région, la Basse Normandie, mais il indique une tendance, celle d'un début de démocratisation de l'accès à la piscine, comme l'indique un spécialiste du secteur : « La piscine n'est pas seulement l'apanage des gens aisés. Il faut pouvoir justifier de ses revenus certes, mais ça ne coûte pas beaucoup plus cher qu'une bonne voiture. » Au prix de l'achat, le même spécialiste indique qu'il faut rajouter l'entretien, qui vous « coûtera sensiblement la même chose que le chauffage de votre maison à l'année ». Il existe même des solutions pour monter sa piscine soi-même : « On vend tous les ensembles de matériaux et on fournit l'assistance technique comme si on assurait la direction complète du chantier. »

La piscine comme nouveau phénomène de société est alors d'importation « récente » des Etats-Unis, nous explique le reportage. « Si elle a tendance à se démocratiser, la piscine privée restera pour beaucoup de gens l'image de marque des artistes, des industriels ou des banquiers. Si l'on veut aller plus loin, on peut même englober ce phénomène de la piscine privée dans cette société orientée de plus en plus vers les loisirs. » 

Des loisirs, qui, pour ceux qui y ont accès, offrent un cadre de vie bénéfique à toute la famille, selon le journaliste de « Normandie soir » : « Picnic au bord de l'eau, barbecue sous les parasols, la piscine privée constitue un décor merveilleux pour la détente. D'autant qu'il est très facile avec un tel argument de se faire des amis, aussi envieux d'en profiter que du luxe qu'elle représente. En outre la piscine privée se révèle comme un réel investissement de santé, pour les adultes c'est un excellent moyen de relaxation, pour les enfants elle contribue d'une façon saine à leur croissance, d'ailleurs pour leur plus grande joie. Adolescents ils n'auront même pas envie de se distraire à l'extérieur, le cercle des copains s'élargira autour de ce pôle d'attraction et même la vie de famille plus intense saura retrouver une nouvelle jeunesse. »

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.