Aller au contenu principal
1976, Mohamed Ali sous le charme de Michel Drucker

1976, Mohamed Ali sous le charme de Michel Drucker

Mohamed Ali mourait le 3 juin 2016, il y a cinq ans. Plus grand boxeur de tous les temps, militant de la cause noire et fervent musulman, Ali était aussi un "showman" qui savait jouer avec les codes de la télévision. Comme en 1976, sur le plateau des "Rendez-vous du dimanche".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.06.2021 - Mis à jour le 03.06.2021

1976, Mohamed Ali sous le charme de Michel Drucker

Mohamed Ali mourait le 3 juin 2016, il y a cinq ans. Plus grand boxeur de tous les temps, militant de la cause noire et fervent musulman, Ali était aussi un "showman" qui savait jouer avec les codes de la télévision. Comme en 1976, sur le plateau des "Rendez-vous du dimanche".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.06.2021 - Mis à jour le 03.06.2021
Mohamed Ali et ses projets - 1976 - 05:01 - vidéo
 
Mohamed Ali et ses projets - 1976 - 05:01 - vidéo

Le 7 mars 1976, Michel Drucker reçoit Mohamed Ali venu présenter son livre, "The Greatest : My Own Story", co-écrit avec le journaliste et scénariste américain Richard Durham. A la fin d'un long entretien retraçant de grands moments de sa carrière et revenant sur certaines polémiques qui ont émaillé son engagement politique, Michel Drucker interroge le roi de la boxe sur ses projets en dehors du sport, et, tout en le complimentant sur son physique, lui demande s'il imagine se reconvertir dans le cinéma. Flatté et amusé, Mohamed Ali complimente à son tour Michel Drucker et lui propose de « tourner ensemble ». 

Mohamed Ali s'amuse également de sa venue sur le plateau des "Rendez-vous du dimanche" en déclarant à l'animateur vedette lui avoir « écrit un poème » : « J'ai demandé à mes managers combien je toucherais pour venir [à votre émission]. Ils m'ont répondu que vous n'aviez pas de budget, alors voici mon poème. »

« I love your show/And il like your style/But your pay is so cheep/I wouldn’t be back for a while » (J’adore votre show, et j’adore votre style, mais vous payez si mal, que je ne reviendrai pas d’ici un moment). 

Plus sérieusement, Mohamed Ali rappelle ensuite le but de son combat : « Je voudrais bien qu’il soit clair que je ne vis pas uniquement pour aider les noirs, je veux aider tous ceux qui ont besoin qu’on les aide. Il n’y a pas un homme qui puisse résoudre tous les problèmes. Il n’y a pas un pays pour autant qui puisse résoudre tous les problèmes. Je crois qu’avec la popularité que j’aie dans le monde entier, je pourrais peut être inspirer d’autres gens à réfléchir dans le même sens que moi. »

La suite de sa vie, une fois les gants raccrochés, Mohamed Ali la voit principalement dans sa nouvelle résidence, « une ferme américaine dans l'Etat du Michigan qui a jadis appartenu au fameux gangster Al Capone », qu'il a pris soin de « bien nettoyer », une précision qui entraîne l'hilarité de Michel Drucker. Et puis dans les voyages : « Je reviendrai en France, je vais aller en Angleterre, en Egypte, en Arabie, dans les pays de l’Islam, pour essayer de promouvoir la cause de l’Islam dans tous les pays du monde. »

Mohamed Ali prenait sa retraite en 1979, ne boxant plus dès lors qu'à de rares occasions. En 1984, il fut diagnostiqué atteint de la maladie de Parkinson. Il mourait le 3 juin 2016 des suites d'une pneumonie à l'âge de 74 ans.

Pour aller plus loin : 

Mohamed Ali, un sujet de "Cinq colonnes à la Une" du 1er mai 1968.

Mohamed Ali interviewé par Michel Drucker, un extrait plus long de l'émission du 7 mars 1976 des "Rendez-vous du dimanche".


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.