Aller au contenu principal
1976, la musique électronique de Jean-Michel Jarre, un nouvel "Oxygene"

1976, la musique électronique de Jean-Michel Jarre, un nouvel "Oxygene"

Le 14 juillet 1979, Jean-Michel Jarre se produisait en concert place de la Concorde, devant un million de personnes. C'est en 1976 que la France découvrait ce jeune musicien. Avec son album "Oxygene", Jean-Michel Jarre partait à la conquête du monde...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.08.2018 - Mis à jour le 15.07.2019

1976, la musique électronique de Jean-Michel Jarre, un nouvel "Oxygene"

Le 14 juillet 1979, Jean-Michel Jarre se produisait en concert place de la Concorde, devant un million de personnes. C'est en 1976 que la France découvrait ce jeune musicien. Avec son album "Oxygene", Jean-Michel Jarre partait à la conquête du monde...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.08.2018 - Mis à jour le 15.07.2019
Portrait de Jean Michel Jarre - 1977 - 05:57 - vidéo
 
Portrait de Jean Michel Jarre - 1977 - 05:57 - vidéo
C’est en décembre 1976 qu’un jeune musicien de 28 ans, alors largement inconnu du grand public, signe un album qui rencontre un immense succès : Oxygene se vend en France à près d’1 800 000 exemplaires. Trois ans plus tard, Jean-Michel Jarre se produit place de la Concorde, le 14 juillet 1979, devant 1 million de personnes...

1976 : Jean-Michel Jarre devient mondialement célèbre, et les radios diffusent en boucle la piste Oxygene IV, devenue un peu malgré elle le single d’un album avant tout pensé comme un concept, un long morceau découpé en 6 mouvements. L’album se vendra à plus de 18 millions d’exemplaires.

Jean-Michel Jarre porte un patronyme qui le prédestine à la musique, puisque son père, Maurice Jarre, est un célèbre compositeur de musiques de films, signant notamment la magnifique musique de Lawrence d’Arabie.

Jean-Michel Jarre naît à Lyon, le 24 août 1948, et s’initie très jeune à la musique. Après une licence de lettres, il intègre le conservatoire, puis, après une rencontre après Pierre Schaeffer, le groupe de recherches musicales (GRM) de l’ORTF.

S’ensuivent des premières années professionnelles très fécondes durant lesquelles sa notoriété dans le milieu musical grandit, l’amenant même à jouer à l’Opéra de Paris une musique résolument moderne, électroacoustique, pour la première fois dans l’histoire de la célèbre institution parisienne.

C’’est le terme de « musique électronique » qui sera retenu dans les médias pour décrire cette musique aux sonorités si modernes que Jean-Michel Jarre contribue à populariser en France avec la sortie de son album Oxygene. Interviewé en 1977, il revient sur ce terme, en expliquant que : 

« C’est l’énergie des instruments qui est électronique ».

Pour mieux exprimer sa pensée, il propose l’analogie suivante : « C’est comme si on définissait la musique classique comme de la musique mécanique ». Pour Jean-Michel Jarre, travailler comme musicien avec la technologie électronique, c’est tout simplement faire de la musique avec son temps. 

Le 14 juillet 1979, il réalise le premier de ses concerts événements à Paris, place de la Concorde. Près d'un million de personnes se massent pour écouter sa performance musicale et pyrotechnique, placée sous le signe du succès de son album "Oxygene". 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.