Aller au contenu principal
1975 : les jeunes giscardiens apprennent à faire de la politique

1975 : les jeunes giscardiens apprennent à faire de la politique

Les jeunes entre ne se reconnaissent aucune proximité avec un parti ou une tendance politique, souligne une étude de l’Institut Montaigne menée auprès de 8 000 d’entre eux.  Une désaffection qui, d'après les deux auteurs de l'étude, est bien plus marquée que les deux générations précédentes de 18-24 ans. En 1975, ces jeunes giscardiens étaient en tous les cas de fervent passionnés de politique. Il s'agissait même de former les jeunes à la politique.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 26.08.2021 - Mis à jour le 03.02.2022
Séminaire d'été jeunes RI - 1975 - 01:40 - vidéo
 

Une étude de l'Institut Montaigne menée sur 8000 jeunes, réalisée par Olivier Galland, directeur de recherche émérite au CNRS, et Marc Lazar, professeur de sociologie et d’histoire à Sciences Po, souligne le désintérêt d'une part importante des 18-24 ans pour le système politique et les partis traditionnels. 

Le Monde nous apprend ainsi que « 43 % des jeunes sondés disent ne pas avoir d’idées assez précises pour se positionner sur l’échelle gauche-droite, et 55 % ne peuvent indiquer de préférence partisane, soit parce qu’ils ne connaissent pas assez les partis (36 %), soit parce qu’aucun ne correspond à leur choix (19 %) »

Cette désaffection pour la politique est, selon les auteurs du rapport, ce qui différencie le plus cette génération des 18-24 des deux générations de jeunes précédentes. 

Pour prendre le contre-pied de ce désamour pour la politique, nous avons retrouvé cette archive de 1975, qui présente au contraire des jeunes passionnés pour la politique, et qui l'enseignent même à d'autres jeunes. Ce stage d'été a été mis sur pied en 1975 par Henri Giscard d'Estaing, fils aîné du président  Valéry Giscard d'Estaing, pour former la jeunesse au métier politique et au militantisme. 

Dans ce reportage du 7 septembre 1975, on retrouve une poignée de jeunes (on reconnaît à l'image Jean-Pierre Raffarin, Premier ministre de 2002 à 2005) suivant attentivement l'enseignement de politiques ou de militants plus expérimentés. Se répartissant entre salariés et étudiants et lycéens, ces jeunes suivent trois ateliers, sur la vie municipale, la formation économique et sociale, et la préparation aux responsabilités économiques. 

Dominique Bussereau, alors âgé de 23 ans et aujourd'hui président de l'Assemblée des départements, expliquait la raison de cette première rencontre : «Nous avons voulu apprendre pendant trois semaines, avec 400 militants de notre mouvement, le métier de militant politique et le métier plus précisément de militant politique giscardien. Nous avons cherché à donner à nos militants une formation municipale, car notre prochain objectif politique ce sont les élections municipales de 1977». 

Pour aller plus loin : 

Les jeunes giscardiens apprennent à faire de la politique : un sujet du 7 septembre 1975 diffusé sur TF1.

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.