Aller au contenu principal
1973, Michael Lonsdale, "je me sens un peu comme un violon"

1973, Michael Lonsdale, "je me sens un peu comme un violon"

Homme de théâtre, Michael Lonsdale possédait des talents cachés et utilisait ses cordes vocales à des fins artistiques imprévues. La preuve en images et en vocalises...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 21.09.2020 - Mis à jour le 21.09.2020

1973, Michael Lonsdale, "je me sens un peu comme un violon"

Homme de théâtre, Michael Lonsdale possédait des talents cachés et utilisait ses cordes vocales à des fins artistiques imprévues. La preuve en images et en vocalises...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 21.09.2020 - Mis à jour le 21.09.2020
MICHEL LONSDALE - 1973 - 05:45 - vidéo
 
MICHEL LONSDALE - 1973 - 05:45 - vidéo

Le 10 février 1973, le magazine Loisirs spectacles se rendait aux répétitions des pièces Home de David Storey et Isma de Nathalie Sarraute. On y découvrait un Michael Lonsdale original. Pour les besoins de l'une des deux pièces, l'acteur répétait des vocalises et déclarait vouloir "explorer le domaine du son. C'est du son, ce n'est pas du chant. C'est le besoin d'explorer des domaines émotionnels. Il suffit parfois d'entendre un son pour être remué, comme la musique, je me sens un peu comme un violon. La vibration des sons produit des choses un peu épidermiques comme ça".

Avant de conclure, "Ce qui se dit dans le silence est bien plus fort que ce qui se dit par des mots..."


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.