Aller au contenu principal
1973, les touristes français survivent au désert de la Mort

1973, les touristes français survivent au désert de la Mort

54,4°. C'est le record de chaleur mondial établi le 17 août dans le désert de la Mort, dans l'Ouest américain, l'une des températures les plus élevées jamais enregistrées sur Terre. En 1973, un reportage suivait des touristes français dans cette fournaise et filmait ses magnifiques paysages.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.08.2020 - Mis à jour le 19.08.2020

1973, les touristes français survivent au désert de la Mort

54,4°. C'est le record de chaleur mondial établi le 17 août dans le désert de la Mort, dans l'Ouest américain, l'une des températures les plus élevées jamais enregistrées sur Terre. En 1973, un reportage suivait des touristes français dans cette fournaise et filmait ses magnifiques paysages.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.08.2020 - Mis à jour le 19.08.2020
 

La vallée de la Mort (Death Valley en anglais) est une partie du désert des Mojaves, au sud-est de la Californie. L'un des points les plus chauds de la planète était ainsi décrit par le commentaire du journaliste Michel Anfrol : « Il y a quelques années, avant l'arrivée de l'homme sur la Lune, on s'imaginait que notre satellite ne devait pas être très différent de ce point de terre maudite qui, du Nevada, s'enfonce à travers la Californie. Nous sommes ici en plein coeur de la Vallée de la Mort, sur le terrain de golfe du Diable, près du Zabriskie Point d'Antonioni [en référence au film éponyme réalisé dans ce décor grandiose par le cinéaste italien en 1970] ». 

Ce désert, outre ses températures caniculaires, se caractérise par certaines zones situées à une altitude à 100 mètres en dessous du niveau de la mer. « Il ne fait pas bon s'égarer au cours d'une promenade et les voitures qui traversent la région n'ont pas intérêt à tomber en panne, et ça et là des panneaux rappellent les dangers encourus par les promeneurs ou les conducteurs. Et le premier conseil que l'on donne à celui que tente cette aventure est de renoncer tout simplement à cette promenade pendant les mois d'été. »  

Si les Américains semblent alors fuir cet endroit, les touristes européens, et notamment français sont de plus en plus nombreux à le visiter, et ne semblent pas effarouchés par les températures caniculaires. L'un deux témoigne : « La Vallée de la Mort, c'est un nom terrible, on a envie de voir ça, le point le plus chaud des Etats-Unis, on a aussi envie de voir ça. Il paraît que c'est beau, qu'il y a un endroit qui se situe à 100 mètres en-dessous du niveau de la mer, c'est pas commun ! C'est l'envie de voir, et tant pis s'il fait chaud ! Et puis, en tant que Français, nous sommes un petit peu frondeurs ! »


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.