Aller au contenu principal
Sur le tournage de «César et Rosalie» de Claude Sautet avec Romy Schneider

Sur le tournage de «César et Rosalie» de Claude Sautet avec Romy Schneider

Pour leur troisième collaboration,  Claude Sautet met en scène sa muse dans un trio amoureux inoubliable. Rendons-nous sur le lieu de tournage, une plage de l'océan Atlantique.

 

Par Florence Dartois - Publié le 09.07.2020 - Mis à jour le 15.03.2022
Film "César et Rosalie" - 1972 - 04:13 - vidéo
 

Entre Claude Sautet et Romy Schneider, ce fut une belle histoire d'amitié et une longue collaboration artistique. Leur rencontre se déroule pour le film Les choses de la vie, en 1970. Il la fera jouer dans quatre autres de ses films avant son tragique décès en 1982 : Max et les ferrailleurs (1970), César et Rosalie (1972), Mado (1976) et Une histoire simple (1978).

Juin 1972, Claude Sautet tourne donc César et Rosalie. Sur le tournage, l'ambiance est bon enfant. L'archive en tête d'article nous présente le casting exceptionnel en plein travail dans ce long métrage prometteur. César est joué par Yves Montand, Rosalie par Romy Shneider et David, Sami Frey.

Samy Frey, comme à son habitude cultive le mystère, il résume l'intrigue en une phrase concise, « César aime Rosalie, qui aime David, qui aime César, qui aime Rosalie, voilà ». Du côté du réalisateur, il s'agit avant tout d'une intrigue « banale », celle d'une « fille qui  aime deux hommes ». Ce qui rend ce trio particulier c'est selon lui, « la façon dont elle se comporte avec les deux hommes, et la façon dont chacun d'eux se comporte avec elle ». Plus tard, Claude Sautet ajoutera à propos de son héroïne : « Rosalie aime aimer. Elle sait qu'un homme est beau quand il bouge, quand il se bat. Autrement, l'amour meurt. C'est sa morale ».

Sur la plage, on répète une scène de pique-nique. Yves Montand, cabotin, évoque son personnage, « un parvenu, un gars qui s'est fait tout seul, un viril, un tendre, un égoïste, un anti-héros un peu lâche, très courageux quand il faut. (...) Et sa faiblesse : sa grande passion, c'est Rosalie. Et étant fou amoureux de Rosalie, il se conduit comme se conduisent la plupart des êtres humains dans ce cas-là ».

Chandail rayé blanc et noir, large chapeau sombre dissimulant son visage, Romy Schneider refuse d'évoquer son personnage, elle badine : « Mais de toute façon, je l'envie. J'envie cette femme. C'est tout se que j'ai envie de dire. »

Le réalisateur conclura qu'il tourne un film sur la quête du bonheur où « les personnages essayent de s'affranchir tout à fait honnêtement des conventions» et de franchir « des stades plus élevés de rapports ».

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.