Aller au contenu principal
1972 : Juliette Greco chante "Il n'y a plus d'après"

1972 : Juliette Greco chante "Il n'y a plus d'après"

A la mort de Guy Béart en 2015, Juliette Gréco lui avait rendu hommage en évoquant le "magnifique cadeau" qu'il lui avait fait. Ce cadeau, c'était une chanson qui lui collait à la peau. Un hymne à Saint-Germain-des-Près bien-sûr, ce quartier parisien dont elle fut la muse après-guerre.  Elle l'interprétait ici en 1972. 

 

Par Florence Dartois - Publié le 05.10.2020 - Mis à jour le 21.09.2021
Juliette Gréco "Il n'y a plus d'après" - 1972 - 03:22 - vidéo
 

Juliette Gréco fut la muse incontestée de Saint-Germain-des-Prés. L'éternelle "Dame en noir" n'a jamais vraiment oublié cette époque où elle écumait les caves de jazz, ou lorsqu'elle partageait un café en compagnie des plus grands intellectuels français d'après-guerre, tel Jean-Paul Sartre. Mais la chanson que nous vous proposons d'écouter ne date pas de cette époque. Elle a été composée pour elle en 1960 par un grand auteur-compositeur de la chanson française, un ami de longue date qu'elle avait rencontré dans sa jeunesse, Guy Béart.

En 2015, à l'occasion du décès de l'artiste, elle lui rendit un vibrant hommage et le remercia pour un "magnifique cadeau" qu'il lui fit. Une chanson qui lui allait comme un gant :  Il n'y a plus d'après.

"Un jour, il m'a téléphoné et m'a dit qu'il avait écrit cette chanson pour moi, "Il n'y a plus d'après". Il est venu à la maison et me l'a chantée et me l'a jouée. J'ai été très heureuse, c'était un magnifique cadeau", racontait-elle encore émue.

Retrouvons l'artiste dans une émouvante interprétation de ce titre inoubliable, une prestation enregistrée le 16 février 1972 sur la scène de Bobino.

"Maintenant que tu vis
A l'autre bout de Paris
Quand tu veux changer d'âge
Tu t'offres un long voyage
Tu viens me dire bonjour
Au coin de la rue Dufour
Tu viens me visiter
A Saint-Germain-des-Près

Il N'Y A Plus D'Après
A Saint-Germain-des-Près
Plus d'après-demain
Plus d'après-midi
Il n'y a qu'aujourd'hui
Quand je te reverrai
A Saint-Germain-des-Près
Ce ne sera plus toi
Ce ne sera plus moi
Il n'y a plus d'autrefois

Tu me dis "Comme tout change!"
Les rues te semblent étranges
Même les cafés-crème
N'ont plus le goût que tu aimes
C'est que tu es une autre
C'est que je suis un autre
Nous sommes étrangers
A Saint-Germain-des-Près

Il N'Y A Plus D'Après
A Saint-Germain-des-Près
Plus d'après-demain
Plus d'après-midi
Il n'y a qu'aujourd'hui
Quand je te reverrai
A Saint-Germain-des-Près
Ce ne sera plus toi
Ce ne sera plus moi
Il n'y a plus d'autrefois

A vivre au jour le jour
Le moindre des amours
Prenait dans ces ruelles
Des allures éternelles
Mais à la nuit la nuit
C'était bientôt fini
Voici l'éternité
De Saint-Germain-des-Près

Il N'Y A Plus D'Après
A Saint-Germain-des-Près
Plus d'après-demain
Plus d'après-midi
Il n'y a qu'aujourd'hui
Quand je te reverrai
A Saint-Germain-des-Près
Ce ne sera plus toi
Ce ne sera plus moi
Il n'y a plus d'autrefois

A Saint-Germain-des-Près"

 

  

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.