Aller au contenu principal
1971 : l'un des premiers témoignages à la télé d'une femme sur l'endométriose

1971 : l'un des premiers témoignages à la télé d'une femme sur l'endométriose

Emmanuel Macron a annoncé le 11 janvier le lancement d’une stratégie nationale de lutte contre l'endométriose. Une avancée pour cette maladie méconnue dont souffre portant une femme sur 10. Très peu évoquée à la télé, nous avons retrouvé ce qui est sans doute l'un des premiers témoignages sur cette question de santé.

Par Florence Dartois - Publié le 12.01.2022
Endométriose et stérilité - 1971 - 02:55 - vidéo
 

Le 11 janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé sur Twitter le lancement d’une stratégie nationale de lutte contre l'endométriose. Ses objectifs : améliorer la recherche, mieux connaître et diagnostiquer cette maladie.

Les associations y voient une avancée positive dans la lutte contre une maladie méconnue qui toucherait pourtant  une femme sur 10. L’endométriose n’est à ce jour pas inscrite dans la liste des affections longue durée (ALD30) de la Sécurité Sociale qui permettrait sa prise en charge à 100%. Une demande de prise en charge hors ALD 30 peut être demandée à titre individuel mais nécessite plusieurs étapes de validation et ne garantit par la prise en charge.

Cette maladie longtemps ignorée, est pourtant très difficile à vivre au quotidien. Lors de la menstruation, sous l’effet des contractions utérines, une partie du sang reflue dans les trompes pour arriver dans la cavité abdomino-pelvienne. Ce sang contenant des cellules endométriales et des fragments de muqueuse utérine va s’implanter sous forme de kystes et proliférer sur les organes de voisinage (péritoine, ovaire, trompe, intestin, vessie, uretère, diaphragme…). L'endométriose provoque des douleurs violentes et invalidantes et dans certains cas, de l’infertilité. 

Une maladie méconnue

C'est justement dans un magazine féminin consacré à l'infertilité que nous avons retrouvé l'une des premières références à cette maladie sur un plateau de télévision. Le 24 mars 1971, dans « Aujourd'hui madame », une téléspectatrice atteinte d'une endométriose ovarienne bilatérale témoignait de ses répercussions sur sa vie sexuelle et sa vie de couple.

Jeune mariée, elle souffrait atrocement pendant les relations sexuelles et ne pouvait pas avoir d'enfant. Elle décrivait sa souffrance physique et l'éloignement progressif de son époux : « Je sens que mon mari se détache et je m'en sens responsable. » Elle craignait la rupture et se trouvait démunie, faute d'informations sur sa maladie.

Un constat confirmé par le professeur Roger Henrion, gynécologue, également présent en plateau : « Je considère que les femmes ne sont pas suffisamment informées. Elles sont sur-informées sur des problèmes sexuels ou de contraception, mais sous-informées en ce qui concerne la stérilité. Je suis très surpris de voir le nombre de jeunes femmes qui ignorent leur anatomie et leur physiologie qui expliquent la plupart des causes de stérilité.»

Après avoir évoqué la stérilité masculine, encore plus taboue, et la possibilité d'adopter, le gynécologue concluait en rassurant la téléspectatrice sur ses possibilités de tomber enceinte : « Je crois que dans votre cas précis, avec une endométriose, à condition de pouvoir la traiter en bloquant l'ovulation pendant un nombre de mois suffisants, vous avez une grosse chance d'avoir un enfant. Parce que l'ovaire atteint d'entrométriose est un ovaire qui pond un œuf quand même. »

C'est avec le sourire de la jeune femme que s'achevait cette séquence émouvante.

Ci-dessous des vidéos plus récentes sur cette maladie toujours mal connue.

L'endométriose, maladie gynécologique méconnue en 2005. Afin de communiquer sur cette problématique de santé, l'association EndoFrance prévoyait une campagne d'information européenne. 
 

En 2016, elle même touchée par cette maladie et souhaitant faire connaître davantage, l'actrice Laetitia Milot écrivait un ouvrage intitulé "Le bébé, c'est pour quand ?" dans lequel elle racontait son combat contre l'endométriose, une pathologie qui concerne un nombre important de femme en âge de procréer.

Endométriose, une maladie méconnue
2019 - 02:29 - vidéo

L'endométriose, cette pathologie qui peut être très douloureuse, est souvent diagnostiquée tardivement, témoignage de Sérena-Leoni Brédache, attente de cette pathologie.

Dossier : l'endométriose
2019 - 03:36 - vidéo

L'endométriose, pathologie gynécologique encore mal connue, concerne une femme en âge de procréer sur dix, avec 40% de femmes infertiles. Dans les cas les plus sévères, une intervention chirurgicale est indispensable, seule solution pour libérer les organes génitaux des kystes, des lésions et des adhérences provoqués par la maladie. Une jeune femme de 30 ans, enceinte de son premier enfant, témoigne de son errance médicale depuis l'adolescence.

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez créer des contenus sur l'endométriose ? Un dossier de clips est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels du numérique.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.