Aller au contenu principal
1969, Louis de Funès étonné du succès d'"Hibernatus"

1969, Louis de Funès étonné du succès d'"Hibernatus"

En deuxième partie de soirée ce dimanche soir, le film d'Edouard Molinaro "Hibernatus". Tourné au début de l'année 1969, il deviendra le succès cinématographique de l'année. De quoi surprendre Louis de Funès qui ne gardait pas un bon souvenir du tournage.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 09.04.2020 - Mis à jour le 09.04.2020

1969, Louis de Funès étonné du succès d'"Hibernatus"

En deuxième partie de soirée ce dimanche soir, le film d'Edouard Molinaro "Hibernatus". Tourné au début de l'année 1969, il deviendra le succès cinématographique de l'année. De quoi surprendre Louis de Funès qui ne gardait pas un bon souvenir du tournage.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 09.04.2020 - Mis à jour le 09.04.2020
 
En deuxième partie de soirée ce soir, le film d'Edouard Molinaro, Hibernatus. Tourné au début de l'année 1969, il deviendra le succès cinématographique de l'année. De quoi surprendre Louis de Funès qui ne gardait pas un bon souvenir du tournage.

Dans l'émission Rond Point, le 27 décembre 1969, c'est un comédien stressé qui répond aux question de Marie-Claire Gautier. Le film est un succès mais Louis de Funès perplexe évoque le tournage du film dans lequel il a joué avec Claude Gensac dans le rôle de son épouse ou Bernard Alane, dans celui de l'ancêtre Hibernatus

Le film raconte comment le retour à la vie d'un homme, conservé dans les glaces polaires depuis le début du siècle, va bouleverser l'existence d'une famille d'industriels.

Lors de l'interview, le comédien exprime son étonnement face au succès du long métrage dont le tournage s'est avéré compliqué, il précise d'ailleurs : "Le scénario n'était pas prêt. Je suis toujours inquiet, autrefois c'était angoissé, maintenant, c'est inquiet !"

Une inquiétude sans fondement apparent puisque comme lui fait remarquer la journaliste, le film est un énorme succès et qu'il ne devrait plus être inquiet. L'acteur, le visage un peu plus grave, qui traduit son anxiété latente, rétorque que pour lui : "ce qui est passé est passé. Je suis bien content mais ce qui est à venir, c'est autre chose. On peut toujours faire mieux mais le cinéma pêche par le manque d'écriture, le manque de préparation."

La journaliste l'interroge : "Mais quand un acteur comme vous a atteint le succès dans les salles de cinéma et auprès du public, que redoutez-vous ?" Après un court silence, il répond : "C'est de ne pas le décevoir. Pas en étant le meilleur, parce que le succès, c'est le succès que j'ai eu. Parce qu'il peut tomber subitement avec un autre film. Je suis content du succès que j'ai eu. Mais surtout, ne jamais décevoir ! Et surtout, avoir de bonnes histoires ! Parce que le meilleur comédien du monde avec une mauvaise histoire ne peut rien faire du tout." Voilà une petite pique qui traduit ce que l'acteur pensait visiblement du scénario d'Hibernatus… Bien que le public ait plébiscité la comédie.

A l'époque, depuis deux ans déjà, l'acteur était en tête du box-office, pour la fréquentation des salles de cinéma, pourtant ilattribuait cet engouement "à de la chance" et pas uniquement à son talent. Manque de confiance en lui, humilité ou esprit critique exacerbé, quoi qu'il en soit, Hibernatus est devenu un grand classique des films humoristiques français.

Pour aller plus loin

Louis de Funès dans son jardin bio. "Pour moi qui suis un nerveux, ça m'amène du calme."(article)

Louis de Funès en 1971, "La nature, seule chose qui vaille la peine". (article)

Louis de Funès en 1967 : "le comique, un don parcimonieux" (article)

Et beaucoup d'autres contenus sur Louis de Funès...


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.