Aller au contenu principal
1969, jouer de la cornemuse tout en fumant une cigarette

1969, jouer de la cornemuse tout en fumant une cigarette

En 1969, une étape importante était franchie dans le domaine des instruments à anche, et plus particulièrement de la cornemuse. Le brevet déposé par un amateur breton permettait, grâce à deux bouteilles de gaz, de jouer de l'instrument sans avoir à utiliser son souffle.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 31.03.2021 - Mis à jour le 31.03.2021

1969, jouer de la cornemuse tout en fumant une cigarette

En 1969, une étape importante était franchie dans le domaine des instruments à anche, et plus particulièrement de la cornemuse. Le brevet déposé par un amateur breton permettait, grâce à deux bouteilles de gaz, de jouer de l'instrument sans avoir à utiliser son souffle.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 31.03.2021 - Mis à jour le 31.03.2021
Biniou à gaz - 1969 - 02:13 - vidéo
 
Biniou à gaz - 1969 - 02:13 - vidéo
En 1969, une étape importante était franchie dans le domaine des instruments à anche, et plus particulièrement de la cornemuse. Le brevet déposé par un amateur éclairé breton permettait, grâce à deux bouteilles de gaz, de jouer de l'instrument sans avoir à utiliser son souffle.

Le 1er avril 1969, les téléspectateurs de "Bretagne actualités" découvrent à la télévision le visage d'un petit homme heureux, au succès modeste. Ce Breton vient pourtant d'inventer la première cornemuse à gaz de l'histoire de la musique ! Un projet « depuis longtemps » en gestation : « Ma grand-mère jouait déjà de la cornemuse, alors je me suis mis à en jouer ».

On l'imagine, la fabrication d'un tel instrument ne s'est pas faite aisément, et il aura fallu « pas mal de soirées du dimanche » pour parvenir à un tel chef-d'oeuvre : une cornemuse plus petite que les modèles classiques grâce à un « bourdon moins encombrant qui permet de passer sous les portes ».

Mais surtout, jouer de l'instrument devient « beaucoup moins fatiguant ». Le Géo Trouvetout mélomane décrit ainsi la seule action désormais nécessaire pour remplir sa poche : « Je n'ai plus qu'à ouvrir mes bouteilles, et la poche se remplit ! » La bouche, débarrassée du fastidieux travail du souffle, est désormais libre pour toute autre activité, comme « chanter ou fumer une cigarette ». A condition de ne pas manquer de gaz, bien sûr ! 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.