Aller au contenu principal
1968, Guy Béart chante "Le grand chambardement"

1968, Guy Béart chante "Le grand chambardement"

En 1967, dans l'album "La Vérité", Guy Béart sort un petit ovni, un titre en forme d'avertissement sur la prise de pouvoir des technologies sur les hommes, les conduisant à leur perte. Une fable étrange qui revêt des allures prophétiques...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 18.09.2020 - Mis à jour le 18.09.2020

1968, Guy Béart chante "Le grand chambardement"

En 1967, dans l'album "La Vérité", Guy Béart sort un petit ovni, un titre en forme d'avertissement sur la prise de pouvoir des technologies sur les hommes, les conduisant à leur perte. Une fable étrange qui revêt des allures prophétiques...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 18.09.2020 - Mis à jour le 18.09.2020
Guy Béart "Le grand chambardement" - 1968 - 04:20 - vidéo
 
Guy Béart "Le grand chambardement" - 1968 - 04:20 - vidéo

"Ce joyeux génocide. Qui dirige vraiment. Le grand chambardement. Ciel ! Ce sont les machines..."

Ce titre, il l'interprétait le 28 mars 1968 dans Le Palmarès des chansons. Dans son texte, l'auteur-compositeur et interprète distille avec son humour coutumier son angoisse face à un avenir sombre où une mauvaise manipulation de l'atome et des machines déclencheraient une guerre mondiale annihilant l'humanité. A une époque où les progrès de l'intelligence artificielle et des technologies incitent à la réflexion, ce pamphlet résonne fortement.

"La terre perd la boule

Et fait sauter ses foules

Voici finalement

Le grand le grand

Voici finalement

Le grand chambardement..."


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.