Aller au contenu principal
1967 : Toutankhamon, pharaon de Paris

1967 : Toutankhamon, pharaon de Paris

Il y a 100 ans, l’égyptologue britannique Howard Carter découvrait le tombeau de Toutankhamon. En 1967, une partie des objets précieux s'y trouvant avaient été exposés à Paris lors d'une exposition inaugurée par André Malraux.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.03.2019 - Mis à jour le 28.11.2022
Malraux inaugure l'exposition Toutankhamon - 1967 - 04:00 - vidéo
 

L'ACTU.

Il y un siècle, le 29 novembre 1922, l’égyptologue britannique Howard Carter annonçait officiellement la découverte du tombeau de Toutankhamon, dans la Vallée des rois. Le caveau tient sa célébrité tant aux trésors s'y trouvant qu'à la « malédiction » qui poursuivit ceux qui tentèrent de l'ouvrir.

L'ARCHIVE.

« Ce masque funéraire fait d’une seule feuille d'or, recouverte de pierres fines, fut posé sur le visage de la momie royale du pharaon Toutankhamon vers 1342 av. J.-C., et ne fut découverte qu'en l'an 1922 de notre ère. Elle figure en l'exposition "Toutankhamon et son temps" qui présentée aujourd'hui à Paris dans les salles du Petit Palais, en présence d'une foule considérable. » Le 16 février 1967, les journaux télévisés annonçaient l'ouverture à Paris d'une exposition dédiée au pharaon et aux artefacts qui l'accompagnèrent dans la mort.

Cet événement attira plus de 1 200 000 visiteurs, ce qui fut longtemps en record en France. Elle rassemblait 45 pièces du tombeau royal dont le célèbre masque funéraire. L'exposition fut inaugurée par André Malraux, ministre de la Culture, en présence de son homologue égyptien Sarouate Okacha : « L’Égypte antique aura joué cette partie incroyable en face du destin qu’ayant presque exclusivement représenté des morts, elle aura été l’actrice la plus puissante de la vie qu’on ait jamais connu. Non seulement nous vous remercions de l’incroyable leçon donnée à l’humanité, nous vous remercions aussi, je vous l’ai dit, au nom de la France, ce vieux pays qui le premier inventa l’éternité, aujourd’hui un pays jeune et plein d’énergie, nous lui souhaitons tout ce que nous pouvons souhaiter à un pays ami, dans la paix et dans le bonheur ».

L'égyptologue Christiane Desroches Noblecourt fut à l'origine de cette exposition. Ci-dessous, à l'occasion des derniers jours de l'exposition, un reportage de l'ORTF interviewait les principaux représentants de cette aventure hors norme. 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.