Aller au contenu principal
1964 : Le Japon, entre tradition et modernité

1964 : Le Japon, entre tradition et modernité

Tokyo accueille depuis vendredi 23 juillet la 32e édition des Jeux olympiques, dans une atmosphère particulière en raison des craintes liées à la crise sanitaire. La capitale nippone n'en est pas à ses premiers Jeux. En 1964, c'était une ville en plein boom économique qui accueillait les JO d'été.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.07.2021 - Mis à jour le 24.07.2021

1964 : Le Japon, entre tradition et modernité

Tokyo accueille depuis vendredi 23 juillet la 32e édition des Jeux olympiques, dans une atmosphère particulière en raison des craintes liées à la crise sanitaire. La capitale nippone n'en est pas à ses premiers Jeux. En 1964, c'était une ville en plein boom économique qui accueillait les JO d'été.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.07.2021 - Mis à jour le 24.07.2021
 

Les Jeux olympiques, édition 2020, c'est parti ! Initialement prévus pour se dérouler l'été dernier, les 32e olympiades de l'histoire moderne ont été repoussés à cet été en raison de la crise sanitaire. Une crise du Covid toujours d'actualité, qui a poussé les organisateurs a interdire finalement le public dans les stades. 

C'était tout le contraire pour les Jeux olympiques de Tokyo de 1964. Initialement prévus pour se dérouler en 1940 et reportés en raison de la Seconde Guerre mondiale, les JO de 1964 furent un immense succès public pour l'archipel et une démonstration de la modernité du pays, comme le montrait ce reportage des Actualités françaises du 10 juin 1964 : "Tokyo la nuit, c'est la ville du néon et des 50 000 cabarets et restaurants". La capitale était déjà une des villes les plus peuplées au monde, avec 10 millions d'habitants, et sa gare centrale voyait passer tous les jours 1 million de voyageurs. 

Symbole de sa réussite industrielle, son activité navale. Le Japon était le principal constructeur, notamment pour les gros navires, et était en mesure de construire le premier cargo entièrement automatique. 

Le secteur de l'audiovisuel était un autre symbole de la modernité du pays, et le commentaire reprenait l'observation selon laquelle "le Japon avait déjà un pied dans le XXIe siècle", une impression donnée par le nombre impressionnant d'émetteurs télévision et de récepteurs de télévision au sein de la population. En 1964, les Japonais montraient déjà cette avance pour la confection de téléviseurs et de transistors qui allait faire leur réputation au cours des années 1970. 

Robotisation, automatisation, communication : le Japon impressionnait vraiment par sa modernité, mais montrait toujours des traces de son ancestrale tradition avec des coutumes aussi variées que la cérémonie du thé ou les rites de salutation.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.