Aller au contenu principal
1964, Bourvil chante "Bonjour le maître d'école"

1964, Bourvil chante "Bonjour le maître d'école"

Plus d'une semaine après l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste, l'émotion est forte en France et plus particulièrement dans le milieu enseignant. Le professeur, le maître d'école, une profession au coeur de la vie du pays à laquelle rendait hommage Bourvil, en 1964.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.10.2020 - Mis à jour le 23.10.2020

1964, Bourvil chante "Bonjour le maître d'école"

Plus d'une semaine après l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste, l'émotion est forte en France et plus particulièrement dans le milieu enseignant. Le professeur, le maître d'école, une profession au coeur de la vie du pays à laquelle rendait hommage Bourvil, en 1964.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 23.10.2020 - Mis à jour le 23.10.2020
Bourvil "Bonjour le maître d'école" - 1964 - 03:34 - vidéo
 
Bourvil "Bonjour le maître d'école" - 1964 - 03:34 - vidéo

Plus d'une semaine après l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste, l'émotion est forte en France et plus particulièrement dans le milieu enseignant. Le professeur, le maître d'école, une profession au coeur de la vie du pays à laquelle rendait hommage Bourvil, en 1964.

Monsieur le maître d'école,
Vous souvenez-vous encore de moi ?
D'un p'tit garçon qui fut, je crois,
Pas toujours sage,
D'un p'tit garçon qu'a bien grandi
Et qui maintenant souvent se dit :
"C'était l'bel âge !"
Monsieur le maître d'école,
Moi je m'souviens encore de vous,
Joujoux, genoux, cailloux, bijoux
Et toute la gamme,
Géographie, récitation,
Histoire de france et rédaction,
Oh ! Quel programme !
Malgré le temps qui s'envole,
Il en est pas moins vrai
Que les souvenirs d'école
Ne s'oublient jamais.
Monsieur le maître d'école,
Je n'oublirai jamais le jour,
C'était pendant le dernier cours,
Dernier baguage,
Quand j'ai senti poser sur moi
Votre main qui m'disait tout bas :
"Fait bon voyage..."
Monsieur le maître d'école,
Y a pas à dire, ces moments-là,
On y repense bien des fois,
On s'les rappelle.

Et on est même tout étonnés,
De ne jamais avoir donné
De ses nouvelles.
Malgré le temps qui s'envole,
Il en est pas moins vrai
Que les souvenirs d'école
Ne s'oublient jamais.
La destinée un peu folle
A fait de moi un député.
Dans le pays j'suis invité
Comme un ministre.
Je prends des airs de grand seigneur
Pour épater les électeurs
Que j'administre
Mais un jour, devant l'école,
Parmi la foule, vous étiez là.
Vous m'avez dit :
"Bonjour toi !"
Ça m'a fait drôle
Et je suis redevenu le p'tit gars
j'ai murmurer comme autres fois.
"euh ! Bonjour..."
Monsieur le maître d'école...


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.