Aller au contenu principal
1963, Tristan Tzara : "Le mouvement Dada voulait détruire pour mieux reconstruire"

1963, Tristan Tzara : "Le mouvement Dada voulait détruire pour mieux reconstruire"

Le 8 février 1916 fut retenu, au Cabaret Voltaire de Zurich, le terme de "Dada" pour désigner un nouveau courant artistique, né des horreurs de la Première Guerre mondiale et des valeurs du monde moderne. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 05.02.2021 - Mis à jour le 08.02.2021

1963, Tristan Tzara : "Le mouvement Dada voulait détruire pour mieux reconstruire"

Le 8 février 1916 fut retenu, au Cabaret Voltaire de Zurich, le terme de "Dada" pour désigner un nouveau courant artistique, né des horreurs de la Première Guerre mondiale et des valeurs du monde moderne. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 05.02.2021 - Mis à jour le 08.02.2021
Tristan Tzara à propos du mouvement Dada - 1963 - 02:09 - vidéo
 
Tristan Tzara à propos du mouvement Dada - 1963 - 02:09 - vidéo

Tristan Tzara, écrivain et peintre né en Roumanie, fondateur et chef de file du mouvement, revenait en 1963 sur les motivations de ce groupe d'artistes européens qui voulait changer le monde : « Le dadaïsme s'attachait à créer de nouvelles valeurs, et renverser, détruire celles existantes, c'est-à-dire les valeurs académiques ». Parmi les principaux artistes du mouvement dadaïste, se trouvent notamment Man Ray,  Francis Picabia, Hans Arp, Marcel Duchamp, Otto Dix... 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.