Aller au contenu principal
1963, Henri Verneuil et Alain Delon évoquent "Mélodie en sous-sol"

1963, Henri Verneuil et Alain Delon évoquent "Mélodie en sous-sol"

Arte diffuse à 13h35 le classique d'Henri Verneuil, "Mélodie en sous-sol". Réalisé en 1963, le film raconte l'histoire d'un vieux truand, interprété par Jean Gabin, qui sort de prison et s'associe avec un jeune malfrat, joué par Alain Delon. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 05.02.2020 - Mis à jour le 11.05.2020

1963, Henri Verneuil et Alain Delon évoquent "Mélodie en sous-sol"

Arte diffuse à 13h35 le classique d'Henri Verneuil, "Mélodie en sous-sol". Réalisé en 1963, le film raconte l'histoire d'un vieux truand, interprété par Jean Gabin, qui sort de prison et s'associe avec un jeune malfrat, joué par Alain Delon. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 05.02.2020 - Mis à jour le 11.05.2020
 

En 1963, dans le JT de 20h00, le cinéaste et son jeune acteur évoquaient le tournage et Jean Gabin. Après avoir évoqué le thème du film, le journaliste Mario Beunat interroge le réalisateur : "comment avez-vous fait pour être original dans une histoire aussi classique ?"

Henri Verneuil évoque ensuite le choix de ses deux acteurs et notamment celui d'Alain Delon, alors peu connu. "Il fallait un garçon ayant du charme, avec un côté voyou, violent... tout cela pour nous Alain Delon était le personnage rêvé".

Puis c'est au tour du jeune premier de raconter son expérience sur le tournage et sa collaboration avec Jean Gabin.

Lorsque le journaliste lui demande "quel profit personnel avez-vous tiré de jouer avec Jean Gabin ?"
 Alain Delon répond humblement : "Le plus grand. Gabin m'a appris sur tous les points. Il m'a appris mon métier. Je l'ai regardé travailler. Il m'a surtout appris à être exact. C'est un homme qui a une conscience professionnelle inouïe. Il ne se permet jamais d'arriver en retard, de partir avant et on est obligé d'être là avec lui, tout le temps. Présent. Quoiqu'il arrive, il est toujours là, à l'heure et ne part jamais avant l'heure... "

Le journaliste souligne que c'est lui, le jeune premier, qui a le rôle principal, ce qu'il dément fermement : "non, je ne pense pas. Mais à mon avis, quel que soit les rôles et quel que soit le résultat, on donne toujours la réplique à Gabin..."


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.