Aller au contenu principal
1962 : l’unique adoption d’une motion de censure

1962 : l’unique adoption d’une motion de censure

La gauche a déposé une motion de censure contre le gouvernement d'Elisabeth Borne, qui a été rejetée par l'Assemblée lundi 11 juillet. Sous la Ve République, cette arme parlementaire n’a aboutie qu’une seule fois. C’était en 1962.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.06.2022 - Mis à jour le 11.07.2022
 

Le gouvernement ne sera pas renversé par une motion de censure. Sous la Ve République, ce n’est arrivé qu’une seule fois, en 1962. 

A l’époque, le chef de l’Etat n’est pas élu par le peuple, mais par des grands électeurs. C’est-à-dire les députés et les sénateurs. Le 20 septembre 1962, le président Charles de Gaulle veut changer tout ça avec un référendum. Bien sûr, ça ne plaît pas aux députés. Le 4 octobre 1962, ils déposent une motion de censure pour renverser le gouvernement Pompidou. Pour être recevable, elle doit être signée par au moins 1/10ème des députés.

Le lendemain, le 5 octobre 1962, les résultats du vote tombent. La motion de censure est votée à la majorité absolue. Conséquence, le Premier ministre Georges Pompidou et son gouvernement sont renversés. Enfin, presque renversés…

En réponse à la motion de censure, Charles de Gaulle décide donc de dissoudre l’Assemblée nationale ! Résultat, des élections législatives anticipées sont organisées. 

Le 25 novembre, le verdict des urnes est sans appel. Le parti gaulliste, l’UNR, remporte largement les élections, avec plus de 40% des voix. La motion de censure est donc annulée et Georges Pompidou.. conforté en tant que Premier ministre.

Pour les créateurs de contenus

Vous souhaitez créer des contenus à propos de la motion de censure ?  Un dossier de clips est disponible sur mediaclip, notre offre réservée aux professionnels des médias et de la création.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.