Aller au contenu principal
1961, Philippe Léotard assistant dentaire pour payer ses études

1961, Philippe Léotard assistant dentaire pour payer ses études

Le 28 août 2001, Philippe Léotard disparaissait. L'acteur de La Balance ou de Tchao Pantin avait tourné 70 films. Au début des années 1960, jeune étudiant en Lettres, il finançait ses études en travaillant dans un cabinet dentaire.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.08.2020 - Mis à jour le 28.08.2020

1961, Philippe Léotard assistant dentaire pour payer ses études

Le 28 août 2001, Philippe Léotard disparaissait. L'acteur de La Balance ou de Tchao Pantin avait tourné 70 films. Au début des années 1960, jeune étudiant en Lettres, il finançait ses études en travaillant dans un cabinet dentaire.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.08.2020 - Mis à jour le 28.08.2020
Philippe Léotard, étudiant en lettres - 1961 - 01:49 - vidéo
 
Philippe Léotard, étudiant en lettres - 1961 - 01:49 - vidéo

Le 28 janvier 1961, un reportage de L'avenir est à vous consacré au travail des étudiants, nous présente un jeune étudiant âgé de 20 ans, assistant dentaire une partie de la semaine, son prénom : Philippe. Alors inconnu, le jeune garçon qui n'est pas encore comédien, décrit son quotidien d'étudiant salarié, un situation qui ne le gêne pas visiblement, "c'est normal de travailler pour payer tous les menus objets dont j'ai besoin. Je viens tous les matins sauf le vendredi, cinq matinées par semaine. L'après-midi je vais aux cours à la Sorbonne". Avec un sourire timide, la future star du cinéma reconnait quand même que cela nuit un peu à ses études : "il y a deux matinées par semaine où j'ai des cours et où je ne peux pas aller. Alors je manque ces cours."

Avec les 20 000 francs (300 euros) gagnés chaque mois, il explique payer ses transports, ses livres, ses repas à l'extérieur, "car je vis chez mes parents… et puis tout le reste, l'argent de poche".

Cette expérience dans le monde du travail lui semble importante pour acquérir de l'expérience, " il serait bon que les études soient moins absorbantes pour qu'un homme puissent s'intéresser à autre chose que ses études elles-mêmes", conclut-il avec un sourire enjôleur.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.