Aller au contenu principal
Après la guerre, le retour des liaisons transatlantiques aériennes en 1945

Après la guerre, le retour des liaisons transatlantiques aériennes en 1945

Après 20 mois de fermeture en raison de la crise sanitaire, les frontières des Etats-Unis ont rouvert lundi 8 novembre aux voyageurs vaccinés de 33 pays, dont l’Europe. En 1945, c'était un avion postal qui inaugurait la desserte aérienne entre la France et les Etats-Unis.

Par Cyrille Beyer - Publié le 09.11.2021
 

Après vingt mois de fermeture en raison de la crise sanitaire, les frontières des Etats-Unis ont rouvert lundi 8 novembre aux voyageurs vaccinés de 33 pays, notamment européens. Les compagnies aériennes transatlantiques se préparent à un afflux de passagers vers cette destination et veulent pour cette occasion croire en la fin d'une crise économique qui frappe durement le secteur.

Air France a annoncé pour le jour de la réouverture 15 vols depuis la France vers l’Amérique et prévoit pour cet hiver jusqu’à 122 vols par semaine vers 11 destinations des Etats-Unis.

Hydravion

Cette actualité économique et touristique est l’occasion de revenir sur l’ouverture des lignes commerciales entre la France et l’Amérique au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Juste avant le déclenchement du conflit, les premières liaisons transatlantiques avaient été mises sur pied par la compagnie américaine Pan Am en juin 1939.

De gigantesques hydravions quadrimoteurs construits par Boeing, les 314, surnommés Flying Clipper, avaient brièvement relié New York à Southampton, via Terre-Neuve. Un mois plus tôt, le premier service postal était assuré par le même avion entre New York et Marseille, via deux escales aux Açores et Lisbonne. Le déclenchement de la guerre en Europe allait très vite mettre un terme à cette première aventure.

Renouveau

Au sortir de la guerre, la poste était à nouveau la première à expérimenter une liaison transatlantique. Dans l’archive en tête de l’article, le ton est allègre, et c’est avec bonne humeur que le commentateur rapporte l’arrivée du premier avion postal américain en provenance de Washington sur le tarmac d’Orly, le 7 décembre 1945.

L’avion, un quadrimoteur Lockheed Constellation à hélices de la compagnie américaine TWA baptisé Ciel de Paris, est parti de la capitale américaine 12h55 plus tôt. En plus de la durée du vol et des deux étapes nécessaires, le voyage a été rendu difficile par une météo capricieuse. A bord, ont pris place une vingtaine de passagers, dont le ministre américain des PTT, porteur de paquets de pénicilline pour les blessés de guerre français. Philosophe, le journaliste des "Actualités françaises" conclut cette actualité réjouissante : « Voici revenu le temps où les avions recommencent à parler de vie, et non plus de mort. »

Ce premier vol postal précède de quelques mois l’ouverture de la desserte commerciale, puisque le 6 février 1946 un Constallation de TWA déverse ses premiers passagers sur le tarmac d’Orly. Ces images, malheureusement muettes, illustrent l'événement.

Air France ne sera pas en reste sur cette prestigieuse et stratégique liaison entre Paris et la côte Est des Etats-Unis. Sur son site internet, on peut lire que la première liaison commerciale entre New York et Paris va débuter pour la compagnie française le 24 juin 1946 à bord du DC4 Ciel d’île de France, avec « un vol de 23h45 à une vitesse moyenne de 305 km/h et deux escales en Irlande et à Terre-Neuve ». Toujours selon Air France, « quelques mois plus tard, en janvier 1947, la mise en service du Lockheed Constellation permettra de supprimer l’une des escales à l’aller et d’effectuer le retour en direct ».

Dès lors, la liaison entre les deux rives de l'Atlantique verra sa durée de vol progressivement réduite. Dès 1954, avec l’introduction du Boeing 707, la capitale française n’est plus qu’à 7h30 de New York.

En 1970, la première liaison en Boeing 747 réduira encore la durée de la traversée de l’Atlantique, mettant les deux villes à 6 heures seulement. Et que dire du Concorde, qui, entre 1977 et 2003, devait  relier Paris à New York en à peine 3h30, à la vitesse de croisière supersonique de 2145 km/h.

Pour aller plus loin : 

La présentation du premier avion de ligne à réaction de l'histoire de l'avion civile, le De Havilland DH 106 Comet, construit par la société britannique De Havilland. Un sujet des "Actualités françaises" du 4 août 1949.

Le Boeing 707 Château de Versailles acheté par Air France va relier Paris à New York en 7 heures. Un reportage de "Cinq Colonnes à la Une" du 6 novembre 1959.

Présentation du Boeing 747 à l'occasion de son premier vol commercial entre Paris et New York, un sujet du 22 janvier 1970 diffusé sur l'ORTF.

De Lindbergh au Concorde : le mythe du Paris-New York, un module INA diffusé sur France Info le 22 novembre 2016.

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.