Benjamin Griveaux renonce à sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de vidéos à caractère sexuel sur les réseaux. En 2018, porte-parole du gouvernement, il arpentait les rues du Xe arrondissement où flottait un air de campagne.

"Je suis aussi élu parisien... et comme élu parisien, il n'est pas anormal que je rencontre aussi des élus parisiens..."

Le 6 avril 2018, Paris. Une équipe du Parisien TV le suivait dans le IXe arrondissement de Paris. Un déplacement aux airs de campagne.
Aux côtés de Delphine Burkli, maire (LR) du IXe arrondissement de Paris, Benjamin Griveaux, alors porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, rencontrait ce jour-là une dizaine de responsables de magasins parisiens et des commerçants pour évoquer l'ouverture des enseignes le dimanche. Alors que son nom revenait déjà régulièrement comme possible futur candidat à la mairie de Paris, la balade de Benjamin Griveaux dans le IXe prenait des allures de campagne électorale avant l'heure. Au journaliste du Parisien qui lui demandait s'il régnait une ambiance de campagne, il répondait avec un sourire énigmatique : "C'est une ambiance de s'imprégner des préoccupations des Parisiens et aujourd'hui, c'était les commerçants parisiens qui étaient à l'honneur.

Interrogé sur sa future candidature, il touchait en botte : "Ce qui m’intéresse, c'est le projet et ce qu'on défendra comme projet devant les Parisiens en 2020."

griveaux620
Rédaction Ina le 14/02/2020 à 10:13. Dernière mise à jour le 14/02/2020 à 10:24.
Politique