De nouveaux travaux sont à prévoir pour Notre-Dame de Paris. Mais si l'Etat va apporter 40 millions d'euros, il en manque toujours 20...

En 2018, certains touristes préconisent de faire payer l'entrée de la cathédrale. Plusieurs pays le font déjà afin de restaurer leurs monuments comme l'Espagne ou le Royaume-Uni. Mais Monseigneur Patrick Chauvet, le recteur de la cathédrale, y est totalement opposé et préfère faire appel aux mécènes français et américains. 

En 1997, le monument manquait déjà de fonds et les tailleurs de pierre étaient sur le point de se retrouver au chômage. Malgré le début du chantier, les travaux allaient être interrompus. Dans ce reportage de France 3 Paris, Alain Rembert, chef de chantier Notre-Dame, regrettait ce manque de moyens: "Cela serait malheureux qu'à l'aube de l'an 2000, on annule des crédits sur ce patrimoine."

ND2 312

Un ouvrier au travail

"Si l'activité continue à se réduire, on sera amené à faire autre chose".

                                                                   Un tailleur de pierre

Dans le but de récolter des fonds, une délégation française est partie ce lundi à New-York.

Rédaction Ina le 09/04/2018 à 14:11. Dernière mise à jour le 09/04/2018 à 14:17.
Art et Culture