"J'aurais dû être musicien…"

Pascal Quignard, né le 23 avril 1948, est un écrivain français, couronné par le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes. Sa seconde passion est la musique, plus particulièrement la musique baroque. Violoncelliste, il a d'ailleurs fondé le Festival d'opéra et de théâtre baroques de Versailles.

Mais l'un de ses livres les plus connus est certainement le court roman Tous les matins du monde, adapté au cinéma dès l'année de sa sortie par Alain Corneau.

La trame du récit est basée sur la vie de deux personnages historiques, deux solistes de viole du XVIIe siècle Monsieur de Sainte-Colombe et Marin Marais. 

La trame du roman...

Au printemps 1650, Monsieur de Sainte Colombe se retrouve veuf avec deux filles à élever, Madeleine et Toinette. Afin d'augmenter ses revenus, le soliste donne des cours de viole (instrument de musique à cordes qu’on frotte avec un archet). Il se plonge dans la musique pour oublier la mort de son épouse. Solitaire, il perfectionne son instrument à tel point qu’il parvient à "imiter toutes les inflexions de la voix humaine". Le jeune Marin Marais lui demande à devenir son élève. Toujours hanté par le fantôme de son épouse défunte, le maître accepte finalement de prodiguer ses cours, où la rudesse va céder le pas à l'intérêt…

Dans l'émission Musicales, en décembre 1991, l'auteur, le réalisateur, les comédiens et le musicien dialoguent autour du film et des personnages….

Le mystère de Sainte Colombe

Pascal Quignard évoque Sainte Colombe dont on savait peu de choses. Il aime l'image de la rébellion qu'incarne Sainte Colombe. C'était un sympathisant janséniste encore très peu connu des historiens. "On connaît à son sujet quelques anecdotes qui ont servi de trame au roman, le reste est du domaine de la fiction".

"On avait besoin d'un grand bonhomme foudroyé…et ça a été Jean-Pierre Marielle"…

Jean-Pierre Marielle et l'écrivain reviennent sur leur appréhension du personnage "un janséniste sombre". "Le personnage s'est insinué en moi à partir de la langue avec la lecture du scenario."… Entre les deux personnages "C'est un passage de témoin…. Et c'est très émouvant".

Comment jouer sur un instrument du XVIIe siècle... sans savoir jouer ?

Jean-Pierre Marielle (Monsieur de Sainte Colombe) et Guillaume Depardieu (Marin Marais jeune) racontent comment ils se sont entraînés à jouer, à reproduire les gestes, sans connaître la musique.

Depardieu de père en fils : Marin Marais...

Guillaume Depardieu joue Marin Marais jeune et son père Gérard Depardieu, le personnage âgé. Il confie qu'ils se sont peu parlés de leurs rôles respectifs et revient aussi sur sa relation à cette musique qui lui était étrangère. Il décrit les relations entre maître et élève et celle avec Madeleine, qu'il abandonnera finalement. Quant à son personnage il le qualifie "d'arriviste doué".

La musique serait-elle l'âme de la mort ?

Pascal Quignard revient sur le lien entre mort et musique dans son roman. "La littérature, comme la musique, fait revenir une voix d'un disparu…". Caroline Sihol, qui joue la revenante, évoque le rôle de la musique dans la vie et son personnage du fantôme de madame de Sainte Colombe. Alain Corneau explique comment il a traité ces apparitions fantomatiques dans son film "surtout pas fantasmagorique".

La musique de la viole de Gambe

Jordi Savall décrit la viole de gambe, ses différences avec le violoncelle et la manière de la jouer.

Jordi Savall, à la viole de gambe et Pierre Hantaï, au clavecin interprètent La rêveuse, un morceau extrait du film.

 

Jordi Savall, à la viole de gambe et Pierre Hantaï, au clavecin interprètent L'arabesque.

Pour aller plus loin

Le premier roman grand public de Pascal Quignard en 1986 : "A force de se protéger par l'érudition, on s'affaiblit… Ecrire sur l'amour est un plaisir divin. J'écris pour émouvoir ceux qui m'ont ému

Pascal Quignard, prix Goncourt 2002 

Rédaction Ina le 20/04/2018 à 16:15. Dernière mise à jour le 20/04/2018 à 16:16.
Art et Culture Cinéma Musique