Le président tchadien Idriss Déby est mort mardi 20 avril des suites de blessures reçues alors qu'il commandait son armée contre des rebelles. Il s'était emparé du pouvoir en 1990 par les armes.

Idriss Déby, 68 ans, a succombé à ses blessures mardi 20 avril 2021 qu'il avait reçues alors qu'il commandait son armée contre des rebelles. Il venait tout juste d'être réélu président du Tchad pour un mandat de 6 ans avec 79,32% des suffrages exprimés. Le régime d'Idriss Déby était considéré par les Occidentaux, en particulier la France, l'ancienne puissance coloniale, comme un partenaire essentiel dans la guerre contre les djihadistes au Sahel.

Arrivé au pouvoir il y a 30 ans à la suite d'un coup d'Etat, Idriss Déby était fils d'éleveur modeste, militaire de carrière et combattant rebelle. Commandant en chef de l'armée sous Hissène Habré, l'ancien président, Déby renversera le dictateur en 1990 les armes à la main après l'entrée de ses troupes dans N'Djamena, la capitale. On le voit dans notre archive présider le premier conseil des ministres après son putsch. Il entendait, en premier lieu, remettre "la machine économique en marche". Un greffier du palais de justice de N'Djamena explique pourtant manquer de moyens. L'ambassadeur de France de l'époque, François-Xavier Gendreau, dit lui souhaiter le retour notamment des coopérants pour retrouver un semblant de vie normale après les combats liés au départ d'Hissène Habré.

Maréchal du Tchad

En 1996, après une "transition démocratique", Idriss Déby est élu président lors du premier scrutin pluraliste et accueille une partie de ses adversaires au gouvernement. Mais il exercera ensuite un pouvoir sans partage. Son régime est régulièrement accusé par les ONG internationales de violer les droits humains.

A partir de 2005, le régime est menacé par des offensives rebelles, notamment en 2008, lors d'une attaque parvenue aux portes du palais présidentiel, repoussée grâce à un soutien français. En 2013, le Tchad envoie ses troupes combattre les djihadistes dans le nord du Mali lors de l'intervention française Serval. Quatre ans plus tard, le Tchad participe à la création de la force antijihadiste de l'organisation régionale G5 Sahel (comprenant également la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso et le Niger) avec l'appui de la France.

Idriss Déby sera élevé au titre de maréchal du Tchad le 11 août 2020, lors du 60e anniversaire de l'indépendance.

Pour aller plus loin : 

Quand Idriss Déby arrive au pouvoir, Hissène Habré fuit et se réfugie au Sénégal. Cela faisait 8 ans qu'il était au pouvoir et il était soupçonné de crimes de masse. Il sera définitivement condamné en 2017 à Dakar à la prison à vie pour crimes contre l'humanité par un tribunal spécial africain. L'avocat américain Rick Brody a longtemps oeuvré pour qu'Habré soit jugé.

Un portrait d'Idriss Déby disponible sur mediaclip, l'offre vidéo de l'INA pour les créateurs de contenus.

Rédaction Ina le 20/04/2021 à 14:52. Dernière mise à jour le 20/04/2021 à 17:42.
Histoire et conflits