Un enfant de la balle

 Il est l’un des artistes français les plus connus à l’étranger. Sacha Distel, le « French lover de la variété » était un grand jazzman, excellent guitariste et chanteur de charme. Retour en images sur un artiste complet.
Sacha-Alexandre Distel est né le 29 janvier 1933 à Paris. D’origine russe par son père, son goût de la musique lui vient du côté de sa mère, pianiste. C’est son oncle maternel, le chef d’orchestre Ray Ventura qui l’initie dès son plus jeune âge au jazz.
Le jeune Sacha grandit dans les coulisses du music-hall. Il commence d’abord par suivre des cours de piano au conservatoire, mais une rencontre va l’orienter vers la guitare.
En 1947, Ray Ventura demande à son neveu d’assister l’une de ses étoiles montantes, Henri Salvador. Ce dernier, remarque le swing naturel de Sacha et lui apprend la guitare. Le jeune homme délaisse le lycée et intègre un orchestre de jazz en 1948.
Cette même année il assiste au 1er concert de Dizzy Gillespie à Paris. C’est la révélation : il fera du jazz.

 Des débuts de jazzman

 Dans les années 50, l’esprit « Saint germain des Près » libère la musique et encourage les ambitions du musicien en herbe.
En 1951, il est consacré meilleur guitariste amateur de jazz français (il le restera 7 ans consécutifs).
L’année suivante, son oncle l’envoie en stage dans l'édition musicale à New-York. De retour en France, il devient l'accompagnateur de Juliette Gréco et l'éditeur musical de Georges Brassens.
En 1955, il enregistre avec Lionel Hampton l'album "French New Sound" et apparaît sur le disque culte du Modern Jazz Quartet, "Afternoon in Paris" , en 1956. Sa carrière est lancée.
Le grand public découvre son visage en 1957, grâce à sa liaison médiatisée avec la star de cinéma, Brigitte Bardot. Tout semble réussir au jeune artiste, cependant l’un de ses rêves ne s’est toujours pas concrétisé : chanter.

Sacha Distel_0

Sacha Distel et Brigitte Bardot dans l'émission "Sacha show" , mars 1969

 Chanteur de charme

 Il saute le pas en 1958, en interprétant la chanson " Scoubidou" . Ce titre est un tube immédiat. De prodige de Jazz, il devient chanteur de charme.
En 1962, son physique de jeune premier lui ouvre les portes de la télévision. Il anime un programme musical, le célèbre « Sacha Show ». Toutes les vedettes de l'époque s’y pressent. L’émission à succès durera 10 ans.
Côté coeur, en 1963, Sacha épouse Francine Bréaud, championne de ski alpin, avec qui il aura deux garçons. La belle vie !

 Des succès internationaux

 Plusieurs des titres créés par Sacha Distel vont devenir des succès internationaux. « La belle vie » est reprise par Tony Benett et Frank Sinatra sous le titre "The good life" . Ce standard compte aujourd'hui plus de 250 versions dans le monde.
En 1971, « Raindrops keep fallin' on my head" (Toute la pluie tombe sur moi) l’installe en tête des meilleures ventes en Grande-Bretagne. Sa popularité est telle qu'il se produit 3 fois devant la reine Elizabeth II.
Les scènes de New York ou d'Atlantic City lui ouvrent leurs portes.

 Retour à ses 1ères amours

 Dans les années 80, Sacha Distel revient en France et se consacre au Jazz. En 1983, il sort un album intitulé "Ma guitare and all that jazz" .
En 1993, il réalise l’un de ses vieux rêves et forme un orchestre en hommage à son oncle. Avec ses Super-Collégiens, Sacha enregistre les plus grands succès de Ray Ventura, avec la participation d'Henri Salvador, Michel Legrand ou Stéphane Grappelli.

 La comédie musicale

 En 2001, le chanteur triomphe à Londres dans la comédie musicale « Chicago ».
En France, il ne parvient pas à monter son projet de comédie consacrée à Maurice Chevalier, mais fait un retour inattendu et réussi avec le double album "En vers et contre vous" .
Ce CD réunit des classiques du music-hall et de nouvelles compositions. Il lui permet de recevoir le prix créateur-interprète de la chanson française décerné par la SACEM.
Ce « come back » réussi est stoppé net en juillet 2004. Sacha Distel succombe à une longue maladie et s’éteint à l’âge de 71 ans.
La presse française et étrangère salue la disparition de l'un des plus grands artistes de sa génération.
Ina.fr revient en images sur la carrière extraordinaire du French Lover français.

Pour aller plus loin :

Emissions audio avec Sacha Distel
Sacha Distel en chansons

Sacha Distel_1

Emission "Numéro un, Sacha Distel" , septembre 1975.

Rédaction Ina le 09/01/2013 à 14:37. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 12:46.
Variétés