Raymond Barre, l'inclassable

Redaction Ina le 16/08/2012 à 16:51. Dernière mise à jour le 28/08/2017 à 17:11.
Partis politiques
Raymond Barre

Brillant économiste, professeur d’université émérite, Raymond Barre entre en politique à 35 ans. Homme intègre et droit, il parviendra aux plus hautes sphères du pouvoir sans jamais avoir appartenu à aucun parti politique. Il aimait à dire "Je ne suis nulle part. Je suis inclassable". Retour sur son parcours atypique.

raymond-barre-l-inclassable620

Jeunesse et études

Raymond Barre est né le 12 avril 1924 à Saint Denis de la Réunion. Fils d'un négociant, il passe toute son enfance sur cette île. 
Elève brillant, il voit son rêve de devenir médecin se briser quand, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à tout juste 20 ans, il est mobilisé. Il doit partir pour l’Indochine mais des problèmes d'infrastructures l'empêchent de lever l’ancre. 
Démobilisé, il part finalement pour Paris en 1946, où il sera brillamment diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et agrégé de droit et de sciences économiques. Il est rapidement nommé professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques de Caen puis à l’Institut d’Etudes politiques de Paris. 
Il publie en 1959 un manuel d’économie qui fera longtemps référence auprès des étudiants et familièrement appelé Le Barre. 

De l’économie au pouvoir

Sa carrière politique débute véritablement lorsqu'à 35 ans, il devient directeur de cabinet du ministre de l'Industrie, Jean-Marcel Jeanneney. C'est le début d'une carrière remarquable et atypique. 
Raymond Barre n’est membre d’aucun parti politique, mais ses idées rejoignant celles du centre droit, il est nommé par le général de Gaulle, vice-président de la Commission européenne en 1967. Il est responsable des affaires économiques et financières, poste qu’il occupera jusqu’en 1973. 
En janvier 1976, il est nommé ministre du commerce extérieur dans le gouvernement Chirac. La démission de Jacques Chirac, quelques mois plus tard, le propulse au poste de Premier ministre. 
Durant les cinq années qu'il passe à Matignon, il prouve que sa réputation de "plus grand économiste de France" n'est pas usurpée. 
Confronté à la hausse du chômage et de l’inflation, dans un contexte de crise économique internationale, il mène une courageuse politique de "la rigueur". Il prend des mesures nécessaires mais impopulaires.

Député et maire de Lyon

Après son départ du gouvernement, Raymond Barre se présente aux législatives de juin 81. Elu, il restera député du Rhône jusqu’en 2002. 
En 1988, il se présente en favori de la Présidentielle, il n’atteint pas le second tour et décide de soutenir Jacques Chirac face à François Mitterrand. 
En 1995, il obtient la mairie de Lyon qu'il garde jusqu'en 2001. Cette même année, il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques. 

Il se retire de la vie politique à partir de juin 2002.

 
Ina.fr vous propose de revivre, en images et en sons, l’étonnante carrière de ce brillant économiste devenu ministre.