presidents-aux-usa

Auriol superstar…

Le Président Auriol se rend aux États-Unis et au Canada du 28 Mars au 8 Avril 1951. Il arrive à New-York à bord du paquebot "Île-de-France" transformé en Élysée flottant pour l’occasion.

Le président est accueilli par le maire de New-York, Vincent Impellitteri, à l'hôtel Waldorf Astoria. Il lui remet la médaille d'honneur de la ville. Son anglais maladroit amuse l’assistance.

Médaille de NY, 1951

La visite officielle passe par Washington. Des dizaines de milliers de personnes acclament le cortège.

Auriol à Washington, avril 1951

En pleine guerre froide, dans son discours du Capitole, le dirigeant français appelle à la paix.

 Auriol, discours du capitole, 1951

De retour à New York, Vincent Auriol s’offre une ovation sur Broadway Boulevard et remet avec bonne humeur la Légion d’Honneur au maire.

Auriol à NY, avril 1951

De Gaulle : l’allié libre

Changement de ton avec le général de Gaulle. Le chef d’État souhaite une nation autonome et commence à préparer ses alliés américains à l’éventualité d’un désengagement de la France dans l’OTAN. Il se rend aux États-Unis en avril 1960

Résumé du voyage, avril 1960.

Le général rend hommage à Eisenhower avec humour.

De Gaulle à Washington, 1960

Le 26 avril, il prononce un discours dans lequel il célèbre l'amitié et la coopération franco-américaine mais rappelle également le contexte de guerre froide.

Discours à Washington, 26 avril 1960

Pompidou, le conciliateur

Il faut attendre dix ans pour qu’un nouveau chef d’État français soit accueilli au Capitole. Georges Pompidou pose le pied sur le territoire américain en février 1970.

La politique française au Moyen-Orient dérange l’opinion américaine. Plusieurs associations juives manifestent leur désapprobation.

Manifestations, 1970

De son côté, le Président Nixon tente d’apaiser les relations.

Visite aux USA, 1970

Playlist sur le voyage de Pompidou aux USA (10 vidéos)

Valéry Giscard d’Estaing, le stratège

En 1976, en pleines festivités du bicentenaire des États-Unis, le fringuant président français atterrit à Washington en Concorde. Par cet habile stratagème il débloque le dossier de l’avion supersonique outre-Atlantique. Parfaitement bilingue, le quadragénaire s’exprime dans un anglais impeccable.

Visite de VGE, mai 1976

En plus des traditionnels entretiens entre les deux leaders, du discours au Congrès, Valéry Giscard d’Estaing  visite la plus vieille association de patriotes américains fondée en 1883.

Il termine son voyage en Louisiane, le plus francophone des territoires américains.

Accueil chaleureux en Louisiane, mai 1976

François Mitterrand, l’assidu

Au cours de ses deux mandats, François  Mitterrand se rend cinq fois aux États-Unis à l’invitation de Georges Bush senior et Bill Clinton (en 1982, 1984, 1989, 1993 et 1996). Seule la visite de 1984 est officielle. Il se recueille au cimetière d’Arlington sur la tombe de Kennedy, avant de prodiguer aux journalistes ses « conseils beauté ».

Voyage officiel de 1984

Au fil de ses déplacements, il devient le porte-parole de l’Europe et de son leadership à l’échelle mondiale.

Visite à Clinton en 1996

Playlist : les voyages de François Mitterrand aux USA (15 vidéos)

Jacques Chirac, le VRP

Jacques Chirac effectue cinq visites sur le territoire américain (1996, 1999, 2000, 2001 et 2003).

Son credo : la défense des intérêts économiques et politiques de la France. En février 1996, c’est dans un climat hostile à la reprise des essais nucléaires français qu’il arrive à Washington. Au cours de la conférence de presse, le président  détend l’atmosphère et provoque le fou-rire de Clinton.

Jacques Chirac aux USA, février 1996

A Chicago, Jacques Chirac revêt son costume de « super PDG » et s’exprime en anglais devant les industriels américains.

Jacques Chirac aux USA, février 1996

En 2000, il est le premier chef d’état étranger à rencontrer Georges Bush junior fraîchement élu.

Chirac rencontre Bush, décembre 2000

Jacques Chirac, le pacificateur

En 2001, Jacques Chirac est également le premier à se rendre aux États-Unis après les attentats du 11 septembre.

Visite de Chirac, septembre 2001

Il affirme « la détermination sans réserve » de la France à lutter contre le terrorisme.

Jacques Chirac à Washington, novembre 2001

Quelques mois plus tard, sous la pression de l’opinion hostile à une guerre en Irak, le président prône une solution politique et non militaire.

Chirac à l’ONU, novembre 2001

Après le refus de participer à un conflit armé, la brouille est consommée. Jacques Chirac se rend néanmoins une dernière fois aux États-Unis en 2003 à l’occasion de la commémoration du 11 septembre. Devant l’ONU, il réitère sa position pacifiste.

Chirac à l’ONU, septembre 2003

Sarkozy, l’amoureux des States

Nicolas Sarkozy est passionné de culture américaine, il se rend Outre-Atlantique à plusieurs reprises (2007, 2008, 2009 et 2010).

Sous son mandat, la France et les États-Unis vivent une véritable lune de miel. A peine élu, Nicolas Sarkozy s’envole pour la résidence des Bush.

Nicolas Sarkozy chez Bush, août 2007

Lors de son voyage officiel en novembre 2007, il est ovationné au Congrès après avoir prononcé une ode à l’Amérique.

Déclaration d’amour à l’Amérique, novembre 2007

Nouvelle visite d’État en mars 2010. A l’université de Columbia à New-York, Nicolas Sarkozy donnent quelques conseils aux étudiants.

Sarkozy à Columbia, 2010

Le temps fort du voyage est sans doute le dîner privé chez Barack Obama : plaisanteries et complicité au menu.

Dîner privé à la maison blanche, 2010

Hollande aux États-Unis

Barack Obama a été le premier leader à féliciter François Hollande après son élection et à l’accueillir en mai 2012 pour le G8. Il est alors inconnu, son union libre intrigue les journalistes et les Américains.

Visite de F. Hollande aux USA 18 mai 2012

Lors de la rencontre, l’ambiance est détendue. Le président américain plaisante sur les goûts de son homologue pour les cheeseburgers. Il précise ensuite au nouveau président qu’il n’aura plus le droit de se déplacer en scooter dans les rues de Paris pour des raisons de sécurité…

Rencontre Hollande-Obama, 18 mai 2012

Lors de l’annonce de leur nouvelle rencontre de 2014, Barak Obama a déclaré que les conversations tourneraient autour des « possibilités de renforcer davantage la coopération franco-américaine en matière d'économie et de sécurité ». 

Rédaction Ina le 04/02/2014 à 11:42. Dernière mise à jour le 23/04/2018 à 09:57.
Allocutions et discours Politique internationale Présidents et chefs d'états