Six mois après son arrivée à l'Elysée, en 1974, Valéry Giscard d’Estaing instaure des allocutions formelles et conversations "au coin du feu". Un rituel qui se veut "décontracté". Ce cérémonial "chaleureux" va beaucoup inspirer les humoristes, à l'image du duo Pierre Desproges-Thierry Le Luron.

Le 12 mars 1977, devant un brasero en guise de foyer, Pierre Desproges (le journaliste) interviewe Thierry Le Luron (le président). Ensemble, ils vont aborder, ou tenter d'aborder, les sujets du moment : le chômage, les femmes dans l'armée, mais le président refusera de parler des élections municipales… une interviewe hilarante. D'ailleurs les comiques auront eux-mêmes du mal à conserver leur sérieux.

Pour aller plus loin

Lorsque Valéry Giscard d’Estaing décide d’utiliser la télévision pour s’adresser directement aux Français, depuis l’Elysée, "au coin du feu", il se justifie ainsi : "Dans les difficultés que nous traversons, je sais que vous avez besoin d’explications et, puisque vous avez besoin d’explications, je viendrai vous les apporter tous les mois et, puisque ce sera l’hiver, je vous les apporterai au coin du feu pour que vous sachiez qui vous conduit et où vous allez." Sa première intervention est diffusée au soir du 26 novembre 1974 sur les trois seules chaînes de l’époque.

Rédaction Ina le 03/12/2020 à 12:22. Dernière mise à jour le 03/12/2020 à 12:27.
Politique Divertissement