Ce jeudi, une enquête de "60 Millions de consommateurs" révèle la présence de résidus de pesticides et d'additifs alimentaires dans certains pains. Une information que l'on dénonçait déjà dans les années 60.

"Certains vont jusqu'à affirmer que le pain d'aujourd'hui est chimique et qu'il faudrait revenir au pain complet et naturel d'autrefois."

Cette enquête menée en 1964 constatait que le blé utilisé pour la fabrication du pain comportait des pesticides. "Le blé a poussé sur des engrais pour protéger le grain contre les insectes, contre les moisissures. On a utilisé plusieurs produits chimiques. En reste-t-il dans la farine ? Oui. La législation française admet qu'on puisse en retrouver des doses faibles…"

Le commentaire ajoute : "Après, chez le boulanger, la farine reçoit encore des additifs, l'acide ascorbique par exemple, pas nocif puisque c'est de la vitamine C, de la levure aussi chimique mais non dangereuse. On en met pourtant trop bien souvent. Quelquefois aussi, mais clandestinement, car ce n'est pas autorisé les bromates, pour blanchir la pâte."

"Comment sera le pain de l'An 2000 ? Pas très différent de celui d'aujourd'hui, sinon que sa fabrication sera plus industrielle encore."

Que dit l'enquête de la revue 60 Millions de consommateurs :

"Additifs, résidus de pesticides ou encore mycotoxines : certains pains contiennent des substances controversées. Bien que les quantités détectées respectent, dans la plupart des cas, les limites réglementaires. Des traditionnelles baguettes au pain de mie, en passant par les meules, les pains boules ou encore les sans gluten, le magazine a testé au total 65 références vendues dans des boulangeries artisanales, des franchises et des grandes surfaces."

Quant à la présence de pesticides et de perturbateurs endocriniens, le verdict est clair : "plus de la moitié" du panel présente des résidus de pesticides. Ils ont pu être quantifiés dans quatorze références, en particulier dans des pains de mie et des pains complets. Certaines des substances retrouvées sont "reconnues comme des perturbateurs endocriniens ou suspectées de l'être", souligne 60 Millions de consommateurs, qui a précisé n'avoir relevé "aucun dépassement de seuil réglementaire".

Mieux vaut  privilégier le bio

En 2002, au salon Marjolaine, on vantait les mérites du pain bio. Les pains bios sont plus riches en magnésium et en calcium. Il est scientifiquement prouvé que le pain complet bio est meilleur pour la santé comme l'indique le cancérologue à l'Institut du cancer de Montpellier Henri Joyeux : "Celui qui a un côlon normal, je peux lui permettre de manger du pain complet parce que c'est bon pour sa santé mais je ne vais pas lui dire de manger du pain complet non bio puisqu'il y a des produits toxiques. Je vais lui dire prenez plutôt du pain complet bio et si votre boulanger n'a pas de pain complet bio, prenez du pain blanc classique car il n'y a pas de produits toxiques".

Le commentaire ajoute : "Fabriqué sans l'écorce du blé, le pain blanc lui, ne contient pas de pesticides."

Et attention, l'étude révèle aussi que certains pains sans gluten contiennent beaucoup d'additifs pour donner de l’élasticité à la pâte.

Ce médecin, en 1960, expliquait que le pain devenait de moins en moins digestible.

Rédaction Ina le 24/01/2019 à 15:38. Dernière mise à jour le 24/01/2019 à 18:05.
Economie et société