La parité... ce thème est à nouveau sur le devant de la scène avec l'adoption du projet de loi sur l'égalité hommes - femmes. Un combat loin d'être gagné. État des lieux de la condition féminine…

"La femme est l'avenir de l'homme". Cette célèbre maxime de Louis Aragon est mise à mal lorsque l'on évoque le sujet épineux de la parité ! Il faut dire que l'égalité de traitement entre les hommes et les femmes dans les milieux privés, professionnels et politiques est encore loin d'être atteinte.

De l'égalité…

En 1999, l'idée d'une véritable parité entre les hommes et les femmes a franchi ce matin, en France, une étape importante. Le conseil des ministres présente alors un projet de loi pour favoriser l'égal accès des deux sexes aux mandats électoraux et aux fonctions électives.  

Pour y remédier, des mesures sont prises : le 17 janvier 2007, un projet de loi tendant à promouvoir l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives était examiné à l'Assemblée nationale…

La politique : un monde masculin

Malgré la loi du 6 juin 2000 qui contraint les partis politiques à compter moitié de candidates pour les élections, seulement 10 % des maires, 12% des députés et 17% des sénateurs sont des femmes. Pire, le pays ne compte qu'une femme présidente de région et trois seulement à la tête de l'un des 100 départements. Cette loi qui prévoit de pénaliser financièrement les partis qui ne respectent pas le principe de parité lors de la désignation des candidats est dans les faits peu respectée…En 2002, aucun des partis politiques ne s'y est soustrait !
L'UMP est le parti qui a présenté le moins de femmes aux élections législatives : 19,7% de candidates. En conséquence, il a dû s'acquitter de plus de quatre millions d'euros d'amende. Ainsi, les partis politiques préfèrent payer des pénalités plutôt que d'appliquer la parité ! Difficile dans ces conditions de croire aux beaux jours de l'égalité des sexes…

Les femmes sur le marché du travail…

Si le taux d'activité de la gente féminine de 15 à 64 ans a augmenté d'environ 12 % entre 1975 et 2005, l'écart moyen de salaire entre hommes et femmes reste très important puisqu'il s'élève à 40%. Ce chiffre exorbitant s'explique, entre autres, par le fait que les femmes sont beaucoup plus nombreuses à travailler à temps partiel. Toutefois, à temps identique, ancienneté et qualification égales, l'écart demeure de 5%.
Par ailleurs, si les femmes représentent plus de 45% de la population active, elles sont moins nombreuses à accéder aux postes d'encadrement : 24% dans le privé et 14% dans le public (chiffres de 2000 et 2001). Si, depuis dix ans, l'écart tend à se résorber, ces chiffres démontrent l'ampleur de la tache qu'il reste à accomplir…

A propos de l'application de la loi du 13 juillet 1983 sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, reportage chez Moulinex où, grâce au plan d'égalité professionnelle lancé en 1984, une centaine d'ouvrières qui travaillaient à la chaîne ont été requalifiées après avoir suivi une formation de deux ans et réussi leur CAP de mécanique d'entretien.

Aussi, des initiatives voient-elles le jour. Le ministère délégué à la cohésion sociale et à la parité a mis en place le "Label Egalité", garant de l'équité des traitements pour chaque individu quel que soit son sexe dans l'entreprise. L'Etat français et l'Europe ont développé un certain nombre d'incitations financières pour faciliter l'égalité entre les hommes et les femmes en entreprise (le contrat d'égalité professionnelle, le contrat pour la mixité des emplois…)
Le mouvement est lancé mais pourra-t-il amoindrir les disparités qui persistent ? Même dans le domaine des retraites, les femmes disposent d'un montant moyen de pension inférieur de 42% à celui des hommes…

Et à la maison ?

"Homme moderne", "papa poule"… autant de termes pour qualifier nos hommes du 21ème siècle. Ils sont sensés faire le ménage, les courses, le repassage, s'occuper des enfants et en plus aimer cela ! Qu'en est-il réellement ?
Selon une étude de l'Insee, en 1999, les femmes consacraient 4h36 de leur temps aux taches domestiques contre 5h07 en 1986 et les hommes 2h13 contre 2h07 en 1986. Quelle évolution ! Ces chiffrent parlent d'eux-mêmes ! La parité dans le foyer est loin d'être acquise…
Pour Geneviève Fraisse, philosophe et chercheuse au CNRS, "la division inégalitaire du travail domestique entre les sexes dresse un véritable obstacle à la carrière professionnelle des femmes. Elles sont également nombreuses à ne pas s'impliquer complètement en politique à cause, aussi, de surcharge de tâches sociales à accomplir à travers leur vie privée."
Ainsi la parité en politique et dans le travail ne s'acquerra pas non sans une évolution des mentalités et un juste partage des taches familiales et domestiques entre les sexes !

Pour aller plus loin

Radioscopie : Claude du Granrut, Secrétaire Général du Comité du Travail des Femmes (Audio Premium, 12 /10 / 1976)

Apostrophes : Quelles nouvelles femmes (Premium, 26 janvier 1979)

Apostrophes : réussir au féminin (Premium, 29/03/1985)

Aujourd'hui la vie : comment l'ambition vient aux filles (Premium, 13/09/1983)

Rédaction Ina le 05/03/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 06/12/2018 à 16:33.
Vie sociale Economie et société