Nasser ou le panarabisme

Président de la République d’Egypte de 1956 à 1970, Gamal Abdel Nasser entreprend la centralisation de l'État égyptien et la nationalisation de l'industrie. Il procède également à une réforme agraire et met en œuvre de grands projets de travaux publics. Ardent nationaliste, cet autocrate obtient de l’Onu le retrait des troupes occidentales des rives du canal de Suez en 1956. Perçu comme un héros, il devient le chef de file du monde arabe.
« Notre objectif sera la destruction d'Israël. Le peuple arabe veut se battre », déclare-t-il dans un discours. La réaction ne se fait pas attendre : Israël attaque l’Egypte en juin 1967, c’est la guerre des Six jours. Nasser perd ce conflit. Dès lors, l’aura du raïs décline. Il décède d’une crise cardiaque le 28 septembre 1970, mais le « nasserisme », mélange de socialisme arabe et panarabisme, lui survit.
A voir : le dossier sur la crise du canal de Suez

Rédaction Ina le 27/09/2010 à 13:49. Dernière mise à jour le 10/04/2015 à 18:04.
Politique internationale