Mon septennat, mon œuvre

Marquer la capitale française de sa politique, de son histoire. La plupart des présidents de la Vè République ont souhaité réaliser de grands travaux, témoignages de leur septennat.
Si Charles de Gaulle s'est plutôt attelé à reconstruire et à moderniser une France qui sortait de la guerre, Georges Pompidou lance la tendance avec le centre Beaubourg.
En effet, en 1969, le Président passionné d'art contemporain a l'idée de créer un immense espace culturel en plein centre de Paris, sur l'esplanade Beaubourg. Il organise alors un grand concours international. Parmi les 650 projets proposés, c'est celui de Renzo Piano et de Richard Rogers qui est retenu. Et il s'agit d'un projet novateur ! Avec ses cheminées de paquebot, ses tubes métalliques et ses couleurs vives, l'édifice terminé en 1977 suscite la polémique. Mais désormais, les collections de ce Musée national d'Art moderne sont plébiscitées dans le monde entier et séduisent un public toujours plus nombreux.

De Grands Travaux en faveur de la culture

Démocratiser la culture, en favoriser son accès sont les enjeux principaux de tels travaux. En 1982, le Président socialiste débute son premier septennat en décidant de la construction d'un nouvel opéra dans Paris afin de décharger l'Opéra Garnier. Ce nouveau bâtiment consacré à l'art lyrique trouve sa place près de la place de la Bastille. Conçu par Carlos Ott, tout de verre et de marbre, le très moderne Opéra Bastille est inauguré le 14 juillet 1989, pour le bicentenaire de la Révolution française. La même année, un autre chantier ambitieux est inauguré : la Pyramide du Louvre.
Entamée en 1984, la construction de la Pyramide s'intègre dans le projet Grand Louvre, un plan de rénovation visant à valoriser les qualités d'exposition du Louvre. C'est l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei qui surprend en plaçant au centre de la cour Napoléon, cette pyramide de verre et d'acier haute de 21,65 mètres, en guise de porte d'entrée au célèbre musée.

Donner son nom

Le Musée d'Orsay, la Cité de la Musique, l'Arche de la Défense sont également à ajouter aux nombres des Grands Travaux de François Mitterrand. Son dernier ouvrage, lancé en 1988, est celui de l'agrandissement de la Bibliothèque nationale de France.
En 1990, en plein cœur du nouveau quartier de Tolbiac – Rive Gauche, la pierre est posée du futur site « François Mitterrand », censé compléter le site déjà existant de « Richelieu ». Construite d'après les plans de Dominique Perrault, la Bibliothèque François Mitterrand s'organise autour de quatre tours, symbolisant quatre livres ouverts. Avec des fonds de l'ancienne bibliothèque nationale, des œuvres numérisées et de nombreuses acquisitions, sa collection s'enrichit dans tous les domaines.
En 1995, l'édifice est inauguré en présence de François Mitterrand et du nouveau Président de la République, Jacques Chirac. Ce dernier ne déroge pas à la règle. Son monument à lui ? le musée du Quai Branly. Chacun son tour…

Rédaction Ina le 26/06/2006 à 00:00. Dernière mise à jour le 10/04/2015 à 18:54.
Architecture