Le fossé s'est encore agrandi entre les riches et les pauvres en 2018 d'après l'ONG Oxfam. Des inégalités qui se renforcent d'année en année...

26 milliardaires ont désormais entre leurs mains autant d'argent que les 3,8 milliards de personnes les plus pauvres de la planète. C'est le constat fait par l'ONG Oxfam dans un communiqué publié sur leur site internet, qui appelle à taxer les plus riches.

Des fortunés aux profils variés et nouveaux ces dernières années, comme l'expliquait ce reportage diffusé en 2014. Sportifs, stars du show-business et patrons du numérique sont les principaux bénéficiaires de cette croissance mondiale. Daniel Cohen, économiste, en détaillait les raisons : "C'est grâce à l’émergence de nouvelles technologies et on pense à Bill Gates. [...] La financiarisation de l'économie aussi, tout ceux dont le revenu est indexé à l'évolution de la bourse. [...] Le troisième facteur, c'est la mondialisation qui offre un terrain de jeu considérable à la finance et aux nouvelles technologies. Elle permet aussi aux plus riches d'avoir des stratégies d'optimisation fiscale."

Si les riches sont de plus en plus riches, les inégalités risquent de s'accroître au fil des années selon l'essayiste Jean-Louis Servan Schreiber : "Ils n'ont plus d'adversaires. Depuis l'effondrement du communisme, toutes les mesures de libéralisation ont facilité le développement de la richesse. Ils sont plus puissants que les politiques."

Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, détenait 112 milliards d'euros en 2018. En équivalent, le "budget de la santé éthiopienne correspondait à 1% de sa fortune" selon l'ONG.

Rédaction Ina le 21/01/2019 à 16:24. Dernière mise à jour le 21/01/2019 à 16:28.
Economie et société