Dandy tourmenté, poète maudit né le 9 avril 1821, il publia un seul recueil de poèmes intitulé Les fleurs du mal. Censuré, car jugé trop choquant par la société d'alors, il allait pourtant le faire passer à la postérité. Promenons-nous dans son œuvre grâce aux lectures et aux interprétations d'artistes contemporains.

L'œuvre majeure de Charles Baudelaire paraît en 1857, soit dix ans seulement avant le décès du poète. Dès sa sortie, le recueil de poésie Les Fleurs du Mal est condamné. Le poète et son éditeur doivent payer une forte amende "pour outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs". Il faudra attendre une demande de réhabilitation devant la cour de cassation en mai 1949 pour annuler la précédente condamnation ! Le poète part en Belgique, une sorte d'exil. Il revient à Paris en juillet 1866. Il s’y éteint un an plus tard, le 31 août 1867, à l’âge de 46 ans, des suites de la syphilis, de l’abus d'alcool et autres drogues. En 1868 seront publiés à titre posthume le Spleen de Paris et les Curiosités esthétiques.

Découvrons les multiples facettes de son oeuvre grâce aux artistes, comédiens ou chanteurs, qui continuent à diffuser les vers du poète. Serge Reggiani a beaucoup lu et chanté Baudelaire. En 1959, il déclame son poème "Les bienfaits de la Lune". En 1968, il déclame "Enivrez-vous" face à Denise Glazer. De nombreuses années plus tard, en 1995, dans "La chance aux chansons", Serge Reggiani chantera "Monsieur Baudelaire", en hommage au poète.

Voici d'autres poèmes repris par des artistes contemporains :

1960, Léo Ferré chante La mort des amants.

1967, Charles Denner dit A celle qui est trop gaie.

1974, dans sa loge Arletty dit le poème L'Etranger.

1977, Pierre Santini dit La charogne.

1979, Denis Manuel dit Don Juan aux Enfers.

1981, Léo ferré chante Le chat, accompagné au piano.

1985, Claude Giraud dit Correspondances.

1985, accompagnée au clavecin par Jean Paul Roseau, Sylvia Kristel lit Les promesses d'un visage.

1986, Léo ferré chante La beauté

1986, Léon Zitrone dit La géante, un poème de 14 vers.

2005, Laurent Baffie dit quelques vers de Sois sage ô ma douleur.

Pour aller plus loin :

Trois poèmes sur les chats dit par Alain Cuny, Jean Marchat et Michel Bouquet en 1959.

Une scène de Le spleen de Paris, 1967. Dans un décor de salon, Jacques François, Michel Bouquet, Jean Rochefort et Romain Weingarten interprètent une scène tirée du Spleen de Paris (ou Petits poèmes en prose) de Baudelaire.

Raymond Jérôme lit La beauté, puis analyse le texte, 1970.

Rédaction Ina le 22/08/2017 à 11:54. Dernière mise à jour le 07/04/2021 à 17:05.
Art et Culture Littérature