Les coureurs du Tour de France ont reçu ce jeudi 15 juillet la visite du chef de l'Etat, Emmanuel Macron. A cette occasion, retour sur une tradition de la Ve République : la visite présidentielle aux coureurs de la grande boucle.

Les coureurs du Tour de France ont reçu jeudi 15 juillet la visite du chef de l'Etat, Emmanuel Macron. Le président de la République a suivi la course dans la voiture du directeur du Tour, Christian Prudhomme, pour assister finalement à la victoire du Slovène Tadej Pogacar sur la 18e étape entre Pau et Luz-Ardiden. Après la cérémonie protocolaire, le chef d'Etat a salué le panache des coureurs français.

La visite d'Emmanuel Macron s'inscrit dans une longue tradition sous le Ve République de passages présidentiels sur la caravane du Tour. 

L'archive en tête d'article montre la visite du général de Gaulle aux coureurs du Tour de France, le 16 juillet 1960. Se mêlant à la foule lors d'une étape passant par sa résidence de Colombey-les-deux-Eglises, le chef de l'Etat, de retour au pouvoir depuis 1958, est très vite remarquée, et provoque l'arrêt de la caravane, qui le salue respectueusement. 

Nos archives sont muettes quant à un éventuel passage du président Pompidou dans la grande boucle, et nous retrouvons la figure du chef de l'Etat en 1975 en la personne de Valéry Giscard d'Estaing, alors fraîchement élu. Le 20 juillet 1975, pour le final sur les Champs-Elysées, le président remettait le maillot jaune au vainqueur de l'édition, le Français Bernard Thévenet :

Dix ans plus tard, c'est au tour du président François Mitterrand de se rendre sur le Tour de France. Le 10 juillet 1985, le chef de l'Etat est dans la foule pour le passage du peloton, qu'il prend en photo, comme s'il était n'importe quel passionné anonyme : 

Le 18 juillet 1998, quelques jours après avoir assisté à la victoire de la France en Coupe du monde de football à Saint-Denis, le président Jacques Chirac est sur ses terres de Corrèze pour assister au passage du Tour. A Sarran, ville dont son épouse Bernadette Chirac est conseillère municipale, le chef de l'Etat signe des autographes, salue quelques coureurs, et répond aux questions de France 3 Limousin sur la polémique qui vient d'éclater et qui va ébranler le monde du cyclisme, le dopage :

Le 17 juillet 2007, plus de deux mois après son élection à la Présidence, Nicolas Sarkozy accomplissait les 45 derniers kilomètres de la neuvième étape du Tour, à l'approche de Briançon, dans la voiture du directeur du Tour, Christian Prudhomme. Interrogé sur son favori, il avouait supporter Christophe Moreau :

C'est aussi en tant que président fraîchement élu que François Hollande se rendait sur le circuit du Tour le 20 juillet 2012, à l'occasion de la 18e épreuve qui reliait Blagnac à Brive-le-Gaillarde. Une journée marquée par la victoire de Mark Cavendish, et par un spectaculaire accident dans le peloton causé par un chien en liberté sur la route :

Pour aller plus loin : 

Le Tour de France et les politiques : un sujet de France 2 diffusé le 11 juillet 2003.

Rédaction Ina le 16/07/2021 à 15:31. Dernière mise à jour le 16/07/2021 à 15:53.
Sport