francetv620

Les présidents de France Télévisions

23 avril 2015. Delphine Ernotte, 48 ans, vient d'être nommée présidente de France Télévisions par le CSA. C'est la première femme à obtenir ce poste. Depuis 2012, c'est à nouveau au CSA que revient la charge de nommer le meilleur postulant - après un intermède, sous le mandat de Nicolas Sarkozy, où la nomination émanait directement du Président de la République - 33 candidats sont en lice. Avant d'en découvrir quelques-uns, retour sur les précédents dirigeants de cette entreprise de télévision publique qui regroupe France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô.

Delphine Ernotte (2015-)

Delphine Ernotte Cunci, 48 ans, a fait toute sa carrière chez Orange, ex-France Telecom, où elle occupait la fonction de directrice exécutive en charge d'Orange France depuis novembre 2011. En avril 2014, elle commentait une charte du ministère des droits des femmes qui stipulait de ne plus envoyer de mails professionnels hors des heures de bureau ou durant le week-end. 

Hervé Bourges (1992-1993)

Hervé Bourges est resté deux ans à la tête de France TV, en 1992 et 1993. Le 14 décembre 1992, il présentait la nouvelle grille, qui, il l'espérait, aller faire un tabac…

Malgré un bilan très positif, le 6 décembre 1993, le PDG explique pourquoi il ne souhaite pas briguer un nouveau mandat. Des raisons politiques seraient-elles responsables de cette décision? Il déclare sibyllin : "Quand on est une nouvelle majorité [politique] et malgré le CSA, on aime le changement…"

Jean-Pierre Elkabbach (1993-1996)

Le journaliste Jean-Pierre Elkabbach lui succède pour trois ans, en tant que "super président de France 2 et France 3". La passation de pouvoir est cordiale.

Le 31 mai 1996, six mois avant la fin de son mandat, Jean-Pierre Elkabbach annonce sa démission après plusieurs semaines de crise, déclenchée par la polémique sur les rémunérations des producteurs-animateurs de France 2.

Xavier Gouyou-Beauchamps(1996-1999)

Xavier Gouyou-Beauchamps, un énarque, lui succède après avoir dirigé France 3 pendant 2 ans ½. Portrait.

En 1998, dans l'émission "Ligne de mire" de Jacques Chancel, il fait le bilan de sa direction du groupe.

Dans cette même émission, il s'exprime en faveur de l'augmentation du mandat, de 3 à 5 ans.

Marc Teissier (1999-2005)

Le 28 mai 1999, Marc Teissier, polytechnicien, énarque, et ancien inspecteur des finances, est nommé avec 7 voix sur 9 par le CSA. Il devra réorganiser France TV et accompagner sa transformation en holding.

29 mai 1999. Nouvel examen de passage pour Marc Teissier devant le CSA. Cette fois, il postule pour le poste élargi de président directeur général de la holding France Télévisions. Il est rapidement reconduit dans ses fonctions pour cinq ans, au lieu de trois précédemment. Parmi ses missions : créer des chaînes et les diffuser via les nouvelles technologies du numérique hertzien.

Le 30 mars 2005, le PDG lance la petite dernière de France TV : France 4, diffusée sur le bouquet numérique terrestre (la TNT).

Patrick de Carolis (2005-2010)

Le 22 août 2005. Patrick de Carolis, journaliste et producteur de l'émission "Des racines et des ailes" prend la direction du groupe.

Son mandat est marqué par une polémique l'opposant au chef de l'État. En 2008, Patrick de Carolis répond ouvertement à une critique faite par Nicolas Sarkozy à propos de la programmation des chaînes publiques "trop semblables à celle du privé". Quelques jours plus tard, agacé, Patrick de Carolis qualifie les propos du Président de la République de "stupides"…

Rémy Pfimlin (2010-2015)

Après plusieurs mois de tension, le 5 juillet 2010, c'est finalement Nicolas Sarkozy qui choisit le nouveau patron de France Télévisions.

Rémy Pfimlin, qui fut PDG de France 3 pendant 6 ans, prend ses fonctions. C'est le premier directeur à être nommé directement par le chef de l'État. Les réactions sont vives, tandis que deux dossiers épineux l'attendent : la suppression de la publicité à la télévision et les négociations sur la convention collective.

Le 23 août 2010, il expose son projet pour le groupe France Télévisions.

Les postulants en 2015

Pour la nouvelle mandature, 33 candidats se sont fait connaître. Ainsi sont désormais en lice : Marie-Christine Saragosse, 55 ans, présidente de France Médias Monde; Christophe Beaux, PDG de la Monnaie de Paris; Alexandre Michelin, DG Europe de Microsoft MSN; Didier Quillot, ex-patron de Lagardère Active et d’Orange France; ainsi que les journalistes Serge Cimino, délégué SNJ de France Télévisions ou Matthieu Bellinghen, journaliste à France 3 Basse-Normandie. L’animateur Cyril Hanouna, Nacer Kettane, président et fondateur du réseau Beur FM, et Nathalie Collin, ex-dirigeante du Nouvel Observateur et de Libération sont eux aussi sur les rangs…

Playlist non exhaustive des candidats.

Rédaction Ina le 16/04/2015 à 11:46. Dernière mise à jour le 12/08/2015 à 17:11.
Télévision