Traditionnellement, chaque Premier mai, les syndicats de travailleurs défilent partout en France. Saviez-vous que cette tradition, qui remonte à 1890, n'est pas française mais américaine, native de Chicago ? Retour sur l'origine de ce jour férié.

Chaque Premier mai aux USA , c'est la tradition, on renouvelle les contrats de travail mais c'est en 1886 que les premiers syndicats ouvriers organisent les premières manifestations. Elles dégénèrent, la police tire et provoque plusieurs morts à Milwaukee. Le 4 mai suivant, à Chicago, en protestation à ces morts, une manifestation est organisée mais une bombe explose et onze personnes périssent parmi les ouvriers. On dénombre aussi une centaine de blessés. Un drame qui stigmatise le monde du travail. 

1889, à Paris, congrès de la Deuxième Internationale Socialiste. On y suggère, en hommages aux victimes américaines, de faire du Premier mai une journée de lutte pour la défense des droits des travailleurs. Les premiers défilés sont organisés en France l'année suivante. La manifestation dégénère place de la Concorde à Paris. L'année suivante à Fourmies dans le Nord, on dénombre neuf morts dans la manifestation ouvrière dont deux enfants et plusieurs dizaines de blessés.

1889, au congrès ouvrier de Zurich, le Premier mai est associé à l'idée de lutte des classes.

30 avril 1947, en France, une loi décrète ce jour férié et chômé.

En 1897, avant d'être pendu, le leader du mouvement de Chicago, August Spies, ouvrier anarchiste s'écriait : "Un jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd'hui."

Rédaction Ina le 29/04/2019 à 11:13. Dernière mise à jour le 29/04/2019 à 12:14.
Economie et société