La célébration des 100 ans de la fondation du Parti communiste chinois ont débuté lundi 28 juin. Au programme, des spectacles fastueux et des défilés militaires titanesques. Voici l'occasion de découvrir comment se préparent ces célébrations officielles, à l'image de celles de 2009.

Le parti communiste chinois (PCC) est né clandestinement à Shanghai en 1921. En 2021, les célébrations du centenaire de sa création se veulent grandioses. Mardi 6 juillet, Xi Jinping devrait prononcer un discours et décorer des membres exceptionnels du parti. Jeudi 1er juillet, jour de l’anniversaire du Parti communiste, les festivités se sont déroulées sur la place Tian'Anmen, fermée au public dans une ville de Pékin extrêmement surveillée.         

Cette fête n'est pas sans rappeler celle de 2009. A l'époque, les autorités préparaient le soixantième anniversaire de la République populaire de Chine. Le 30 septembre 2009, le JT de 13h00 nous entraînait dans les coulisses des préparatifs. Vingt ans après les manifestations de la place Tian'Anmen (1989), les autorités entendaient maintenir l'ordre d'une main de fer. Pour qu'aucun incident ne vienne entacher la fête, elles avaient même encouragé les habitants à rester devant la télé pour vivre cet événement...

Pascal Golomer, le correspondant de France 2 sur place, avait eu l'autorisation d'assister aux répétitions des parades militaires, et des défilés, dans une base militaire près de Pékin. Réglé au millimètre près, la chorégraphie martiale se préparait avec acharnement et rigueur : "Six mois d'entrainement, dix heures par jour". Rien n'était laissé au hasard et ce gradé précisait fièrement, devant les micros des médias occidentaux, que la perfection était atteinte par "une présentation rigoureuse", "des comportements exemplaires" et une "discipline stricte". Du reste, rien n'avait été dévoilé, "y compris le nombre exact de soldats impliqués".

Ni suspects ni couteaux...

A Pékin, les préparatifs s'effectuaient sous haute surveillance, avec une forte présence des forces de l'ordre et l'omniprésence des bénévoles. Vêtus de jaune, des membres des comités de quartiers se répartissaient sur tous les trottoirs. "Ce sont les yeux et les oreilles du parti", précisait le journaliste. Parmi leurs attributions, "veiller à ce que chacun ait bien mis les drapeaux du parti sur sa maison… mission accomplie", ajoutait-il. Une femme à la jovialité trompeuse précisait d'ailleurs que si il y avait "des suspects, des gens qui veulent semer le trouble, on le signale tout de suite à la police pour que le problème soir régler".

Dans les supermarchés, même prudence. Cette fois les autorités avaient même interdit la vente de tous les couteaux ! "Ni couteaux de cuisine, ni couteaux pour la table. On n'a pas le choix, c'est pas la peine de chercher", déclarait ce vendeur. Introuvables ! Le jour du défilé, il était interdit de se mettre aux fenêtres et les hôtels et immeubles de bureaux étaient fermés. "Quant au public présent sur Tian'Anmen, il sera bien-sûr trié sur le volet".

Pour le centenaire du parti en 2021, c'est tout le pays qui est mobilisé. En plus de la capitale, où se dérouleront les plus grandes cérémonies, Shanghai, lieu de la création du PCC sera mise à l'honneur avec l'ouverture d'un musée. Le tissu économique a aussi été mis à contribution et les entreprises ont par exemple été mobilisées pour emmener leurs employés sur tous les sites historiques emblématiques du part.

Florence Dartois

Pour aller plus loin : 

20 heures le journal : 50ème anniversaire de la République populaire de Chine proclamée le 1er octobre 1949 par Mao Zedong. (1er octobre 1999)

Répétition de l'armée chinoise avant le défilé militaire fêtant les 70 ans du régime. Des soldats chinois répètent à Pékin avant le défilé du 1er octobre qui commémorera les 70 ans du régime communiste. En tout, 15.000 membres des forces armées défileront et présenteront environ 580 pièces militaires, dont certaines armes jamais vues. (AFP vidéo, 25 septembre 2019)

Rédaction Ina le 01/07/2021 à 18:37. Dernière mise à jour le 02/07/2021 à 09:12.
Politique internationale