La justice a relaxé les deux auteurs du vol de la photo officielle du président, en appliquant l'état "de nécessité", une application rarissime dans le droit français justifié par le tribunal par la défense de l'environnement. Retour sur le mouvement des "décrocheurs".

Rédaction Ina le 17/09/2019 à 09:27.
Economie et société