Le 6 juillet 1935, Tenzin Gyatso, le Dalaï-Lama voyait le jour. Il est considéré comme la réincarnation du premier Dalaï-Lama. En 1989, Bernard Pivot lui demandait si le prochain guide spirituel du bouddhisme tibétain pourrait se réincarner en femme. Voilà sa réponse.

22 février 1940, à l'âge de 5 ans, Tenzin Gyatso est intronisé 14e Dalaï-Lama, le guide spirituel du bouddhisme tibétain. Il est considéré comme la réincarnation du premier Dalaï-Lama.

Depuis ce premier Dalaï-Lama, Gedun Drub, qui vécu entre 1391 et 1474, seuls des hommes se sont réincarnés dans la peau du leader temporel et spirituel du Tibet. En 1989, l'éminence tibétaine participe à Apostrophes et Bernard Pivot le questionne avec malice sur la possibilité que le prochain Dalaï-Lama soit une femme ? 

Tenzin Gyatso, le Dalaï-Lama, répond amusé que cela serait possible : "Ça ne s'est pas produit parmi les Dalaï-Lamas mais il y a eu d'autres lamas femmes par le passé." Bernard Pivot insiste : "Donc il est possible que vous vous réincarniez en femme, c'est possible ?". Le Dalaï-Lama éclate de rire devant cette question inattendue et confirme : "oui bien-sûr !"

Toujours taquin, Bernard Pivot lui demande alors si cette idée lui plairait tant que cela. Tenzin Gyatso rit beaucoup et répond : "Ça, je ne peux pas le dire, mais l'objet de la réincarnation, c'est que cela profite à l'ensemble de la culture des gens." Il explique que le Bouddha en Inde pouvait se réincarner dans une famille simple ou royale, en fonction de l'impact qu'il aurait pour faire passer le message bouddhiste dans la société. Dans le cas du "féminisme qui devient un mouvement très actif, très dynamique, alors la réincarnation dans le corps d'une femme est possible car à ce moment-là, elle est plus efficace."

dalai620

Bio express

À l'âge de deux ans, à la suite des visions du régent Réting Rinpoché, une mission d'enquête le confirme comme la réincarnation du 13e dalaï-lama, Thubten Gyatso. Devant témoins, il reconnait des objets ayant appartenu à son prédécesseur. Les membres de la mission et sa mère témoignent alors qu'il s'était adressé aux visiteurs dans le dialecte tibétain de Lhassa, la langue de sa précédente incarnation. 

L'enfant est officiellement proclamé 14e Dalaï-Lama le 23 août 1939, et arrive à Lhassa le 8 octobre suivant. Il s'installe au palais du Potala le jeudi 22 février 1940, lors d'une cérémonie d'intronisation. Le 17 novembre 1950, à 15 ans, il devient le chef d'État et du gouvernement tibétain. Après plusieurs années de gouvernance conjointe avec la Chine, mais face au durcissement de la politique chinoise et à l'augmentation des tensions entre la population tibétaine et le nouvel occupant, le guide tibétain quitte le Tibet pour se réfugier en Inde le 17 mars 1959. Il y arrivera le 31 mars, après une quinzaine de jours de marche à travers l’Himalaya. Un exil qui ne s'achèvera pas.

Plus de contenus sur le bouddhisme

Matthieu Ricard, moine bouddhiste et représentant du Dalaï-Lama

Rédaction Ina le 20/02/2020 à 17:41. Dernière mise à jour le 03/07/2020 à 18:25.
Histoire et conflits Religion