Une histoire fraternelle

La famille Fratellini est une famille d'artistes de cirque d'origine italienne, le chef de cette famille est Gustavo. A sa mort en 1901, quatre de ses fils lui succèdent en tant qu’acrobates, écuyers et clowns : Louis (1867-1909), Paul (1877-1940), François (1879-1951) et Albert (1885-1961).

Ces trois derniers deviennent les clowns les plus célèbres de France entre 1920 et 1940. En 1943, les trois frères inaugurent une exposition de peinture consacrée au cirque.

Exposition de peinture sur le cirque, 1943

En 1957, Albert Fratellini accepte de livrer ses secrets de maquillage et d’habillage à la télévision. Il joue le jeu et se transforme avec bonhommie devant les caméras. Ce document rare revient également sur la carrière des trois clowns Fratellini.

Albert Fratellini, 1957

L’année suivante, ils sont les invités de l’émission « La joie de vivre de Jules Ladoumègue », ils régalent le public d’un numéro haut en couleurs.

La joie de vivre, 1958

Les Kraddock

La succession du clan est assurée en France et hors de France. C’est au cirque Medrano que se produisent pour la première fois les trois fils aînés de François : François Jr (Baba), Paul (Popol) et Albert (Berto), dans un numéro d’acrobatie nommé « Les Pierrots de Willette ». En 1943, ils participent à un gala au profit des prisonniers de guerre.

Les Fratellini, 1943

Devenus adultes, Les Fratellini junior cherchent une nouvelle identité. Leur mère leur suggère des costumes de marins. Ils s’inspirent d’un célèbre film de l’époque, le Capitaine Craddock, une comédie musicale allemande, pour trouver leur nouveau nom de scène. Ils s’appelleront les Kraddock.

Nous les retrouvons dans un autre gala au profit des FFI déportés.

Gala au profit des FFI, 1944

Le patriarche François Fratellini s’éteint en juin 1951 entouré de toute sa famille. Une foule nombreuse accompagne le corbillard jusqu’à sa dernière demeure.

Obsèques de François Fratellini, 1951 (document muet)

Les Fratellini junior

Les Kraddock désirent renouer avec le trio clownesque familial. En 1956, ils créent le trio Fratellini junior. Kiko, Popol et Baba reprennent les plus célèbres entrées de leurs aînés (la Corrida, la Cavalerie du clown, la Poupée mécanique) en leur apportant un peu de fraîcheur. Reportage à Lille en 1957 avant leur entrée sur la piste du cirque Rancy.

Cirque Rancy, 1957

Après la mort de Popol en 1964, Kiko reprend son personnage d’Auguste et son fils Gino celui de clown farceur.

Les Ecossais, 1965

Le 31 mars 1968, Kiko malade s’éteint à son tour. C’est la fin du trio des Fratellini junior.

L’école d’Annie Fratellini

Parmi la longue lignée Fratellini, une femme reprend le flambeau. Il s’agit d’Annie, fille de Popol. Elle naît en 1932, elle sera la seule femme à tenir le rôle de l’Auguste. En troisième noce, elle épouse l’acteur et réalisateur Pierre Etaix. En 1975, elle revient sur sa jeunesse et sa rencontre avec son époux.

Annie Fratellini, 1975

Ensemble, ils créent en 1974, l'École nationale du cirque Annie Fratellini. Elle y reçoit José Artur et lui raconte comment lui ai venu l’idée de créer une école de cirque unique au monde.

L’école du cirque, 1975

Dix ans plus tard, ce projet ambitieux est une vraie réussite. FR3 Lyon propose une plongée dans cette pépinière de talents et laisse la parole aux apprentis saltimbanques.

Au coeur du cirque avec Annie Fratellini, 1985

Annie Fratellini décède en 1997. L’année suivante le festival du cirque de Monte Carlo lui rend hommage.

L'héritage Fratellini, 1997

En 2003, l’école existe toujours et devient une académie. Elle déménage à Saint Denis. Quatre ans plus tard, les élèves présentent leur premier spectacle.

Académie Fratellini, 2007

Rédaction Ina le 05/12/2013 à 17:18. Dernière mise à jour le 20/01/2016 à 15:34.
Art et Culture