Le 11 novembre 1918, l’armistice marquait la fin de la Première Guerre mondiale. Pour honorer la mémoire d’1 million 400 000 morts, se mettait en place dès 1920 un rite mémoriel avec la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe. Une cérémonie qui s’est politisée au fil des ans. Cyrille Beyer

Rédaction Ina le 12/11/2020 à 11:00.
Histoire et conflits