Révélée par "Le Canard Enchaîné" le 21 décembre 1983, l’affaire des avions renifleurs demeure à ce jour l’un des plus grands scandales politico-financiers de la Vème République. Quand l’Etat se fait berner par trois escrocs.

avions 620

Séduit par une nouvelle technologie, Elf Aquitaine engage un contrat de plusieurs centaines de millions de francs avec une entreprise suisse. Il s’agit d’analyser la nature géologique des terrains survolés en avion et ainsi éviter des forages coûteux. En plein choc pétrolier, ces « avions renifleurs » apparaissent comme une aubaine. Le géant pétrolier obtient l’appui du gouvernement français. L’opération est classée secret défense.

André Giraud, alors ministre de la Défense, renonce au projet après avoir assisté à des tests non satisfaisants. Mais, seule une partie de l’argent versée est récupérée.  La Cour des Comptes détruit le rapport. C’est le début du scandale politico-financier révélé par le "Canard Enchaîné". 

Retour en images sur le dossier des avions renifleurs.
Devant l’Assemblée nationale, Henri Emmanuelli alors secrétaire d’Etat au budget, accuse Bernard Beck de « forfaiture ».
Mis en cause, l’ancien président Valéry Giscard D’Estaing répond aux questions de Christine Ockrent 
La technique des « avions renifleurs ». Une méthode « savamment truquée ».
Focus sur le rapport de la Cour des comptes. Où archiver les dossiers officiels de l’Elysée et les documents classés secret d’Etat ?
Rencontre avec Aldo Bonassoli, l’inventeur imposteur.
Enquête sur les personnages clés de l’affaire : le Comte De Vilegasse, Aldo Bonassoli, et Daniel Boyer.
Reportage à Zurich sur les dessous financiers de l’affaire.
 
Rédaction Ina le 17/12/2013 à 11:48. Dernière mise à jour le 14/12/2018 à 10:48.
Presse Politique