Playlist vidéo

 John Fitzgerald Kennedy

 Au coude à coude avec le républicain Richard Nixon, John Fitzgerald Kennedy est élu président des Etats-Unis le 8 novembre 1960. Il prendra ses fonctions le 20 janvier 1961. Un mandat, marqué par la guerre froide et écourté puisque, moins de trois ans après son arrivée à la Maison Blanche, JFK est assassiné. Rétrospective.

 JFK dans l’armée

 Second d’une fratrie de neuf enfants, John Fitzgerald Kennedy voit le jour le 29 mai 1917. Fils de descendants d’Irlandais catholiques, son père Joseph fait fortune dans les années 30 puis devient ambassadeur des Etats-Unis en Angleterre en 1938. Diplômé de Harvard, JFK endosse, pendant la Seconde guerre mondiale, la fonction de lieutenant de vaisseau sur un patrouilleur de la flotte américaine, basée dans le Pacifique. Son rôle dans le sauvetage de son équipage attaqué par l’opposant japonais, malgré ses problèmes de dos, lui vaudra honneur et décoration lorsqu’en 1945 il est démobilisé.

 JFK se lance en politique

 De retour aux Etats-Unis, auréolé de ses faits d’armes, JFK se lance en politique. A 29 ans, il est élu à la Chambre des représentants, puis devient sénateur du Massachusetts de 1952 à 1960. Le 8 novembre 1960, candidat démocrate, Kennedy bat Nixon à l’élection présidentielle avec seulement 100.000 voix d'avance. Il devient alors le 35ème président des Etats-Unis et, le 20 janvier 1961, le plus jeune à être appelé à cette fonction. Sa victoire, il la doit bien entendu à son programme « Nouvelle frontière » qui prévoit la détente avec l’URSS, l’envoi de l’homme sur la lune, la lutte contre la mafia, l’égalité entre Noirs et Blancs, la fin de l’expansion communiste… Mais cette victoire, il la doit également à son image, bien meilleure que celle de son adversaire lors des débats télévisés qui ont précédé le scrutin. Pour la première fois, la communication face caméras influait lors d’une campagne. La politique moderne était née.

 JKF président

 En poste à la Maison Blanche, JFK se lance dans la lutte contre le communisme avec comme objectif majeur : le renversement du Cubain, pro soviétique, Fidel Castro. Mais l’entreprise échoue avec le débarquement de la Baie des cochons. Echaudé ? frileux ? Il ne s’opposera pas vraiment à l’érection du Mur de Berlin par le gouvernement est-allemand contrôlé par l’URSS. Sa lutte contre l’expansion communiste et son face à face avec l’Union soviétique subiront un nouveau revers, toujours à Cuba, avec la crise des missiles. Parallèlement, au Vietnam, il appuie le conflit en envoyant des troupes américaines.
Aux Etats-Unis, son discours « We choose to go to the moon » lançant le programme Apollo impulse grandement la politique de conquête spatiale du pays. Fervent défenseur des droits civiques pour les Noirs et sensible au sort des classes modestes, JFK se heurte dans son programme aux conservateurs sudistes, ségrégationnistes.

  L’assassinat de JFK

 Le 22 novembre 1963, alors en visite à Dallas pour sa campagne de réélection, John Fitzgerald Kennedy est atteint à la tête par plusieurs coups de feu. Il décédera peu de temps après et sera, le 25 novembre, enterré au cimetière militaire d'Arlington. Les images de ce président inerte dans sa limousine décapotée feront le tour du monde et bien que Lee Harvey Oswald ait été reconnu coupable, beaucoup de zones d'ombres subsistent autour de ce meurtre.
Découvrez également le dossier La tragédie des Kennedy.

Rédaction Ina le 05/11/2010 à 10:58. Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 10:42.
Politique internationale Présidents et chefs d'états