Alain Bashung nous quittait le 14 mars 2009. Dix ans après sa mort, Universal sort un coffret de 24 CD. Le titre qu'ina.fr vous propose de réentendre sera très certainement en bonne place dans la sélection. Il s'agit de l'un de ses plus grands tubes intitulé Gaby! oh Gaby. Un titre qui cache un message...

Dans l'émission Numéro un du 15 novembre 1980, Pantalon de cuir noir, veste lamée violette, guitare électrique, l'artiste, debout sur un piano enflammait le plateau avec sa chanson Gaby! oh Gaby

Pour la petite histoire…

Écrite par Boris Bergman et composée par Alain Bashung, ce titre fut d'abord publié en single en 1980 chez Philips, avec la chanson Ell's'fait rougir toute seule en face B. Mais face à l'immense succès du single, la chanson fut incluse par la suite dans la réédition de l'album Roulette Russe dite Nouveau couplage.

Saviez-vous que le texte de Gaby oh Gaby avait été inspiré par l'éditeur des chansons du duo Bashung/Bergman, Max Amphoux ? Gros fumeur, amateur de whisky, c'est lui qui dit :

"J'fais mon footing au milieu des algues et des coraux

Et j'fais mes pompes sur les restes d'un vieux cargo

J'dis bonjour, faut bien que j'me mouille

C'est ma dernière surprise partie j'm'écrase le nez au hublot…"

Les paroles de Boris Bergman évoquent un travesti ou un transsexuel, Gaby, provenant de l'argot des Apaches "gaboune", qui désignait un homosexuel. Boris Bergman, expliquera après la mort d'Alain Bashung : "C’est un texte sur les minorités, ceux que "la différence" fait tomber dans les puits de solitude ; ceux qui ne peuvent pas dormir et qui "ne font que des conneries".

Florence Dartois (INA)

Rédaction Ina le 26/02/2019 à 18:21. Dernière mise à jour le 08/03/2019 à 12:41.
Art et Culture