Le 11 janvier 2010 Eric Rohmer disparaissait, à l'âge de 89 ans. Figure de la Nouvelle Vague et cinéaste emblématique, d'abord critique de cinéma, il réalisait son premier film en 1959. Retour en vidéos sur quelques moments de sa carrière et sur sa relation aux comédiens.

On lui doit plusieurs séries de contes, comédies et proverbes où se révélèrent de jeunes acteurs comme : Fabrice Lucchini, Arielle Dombasle ou Melvil Poupaud.

En mettant en scène des relations amoureuses complexes et très dialectiques, comme Ma nuit chez Maud, Rohmer cisèle un cinéma de dialogues et de quiproquos sentimentaux d'où l'humour n'est jamais absent.

Eric Rohmer refusait la plupart du temps de se faire interviewer ou photographier. En 1970, avant de lancer un sujet sur le dernier film du cinéaste Le genou de Claire, Georges de Caunes qualifie en plaisantant « l'illustre » auteur du terme de « sauvage ». Ce sont donc ses deux actrices Béatrice Romand et Laurence de Monaghan qui évoquent leur rôle respectif et la personnalité du réalisateur.

En 1972, le cinéaste, toujours très discret, est l'invité du festival du film de New York, où il présente son film Chloé, l'amour l'après-midi. Il s'étonne de son succès outre-Atlantique, lui dont les films sont « si bavards », et ajoute : « J'avais l'impression que mes films seraient moins appréciés à l'étranger qu'en France...» Il explique son succès par l'aspect très français de ses films, en reconnaissant que Paris et « la vie parisienne » ont de quoi séduire le public américain. « Dans les personnages et leur relations, il y a quelque chose de propre à la France ».

En 1979, entouré de ses acteurs, notamment Arielle Dombasle et Fabrice Luchini, il évoque le choix de ses comédiens pour le film Perceval le Gallois de Chrétien de Troyes, un casting motivé par sa recherche de physiques correspondant aux critères de beauté du Moyen Age. Enfin, il évoque l'importance de la gestuelle à travers la « grâce des mouvements ». 

Rédaction Ina le 11/01/2010 à 18:27. Dernière mise à jour le 13/01/2020 à 11:05.
Cinéma